Mon panier

Paiement en plusieurs fois sans frais

Livraison gratuite à partir de 59€ (max. 30kg)

Paiement 100% sécurisé
culture de la tomate

Dix règles pour la culture de la tomate

Table des matières

La culture de la tomate s’est répandu dans le monde entier. La tomate est l’un des légumes les plus sains grâce à leur teneur élevée en carotène et en vitamine C. Les fruits les plus mûrs des plantes cultivées sur des parcelles ensoleillés contiennent le plus de ces substances actives et sont également les plus savoureux. La consommation de tomates favorise l’appétit, les fonctions hépatiques et rénales et augmente l’immunité générale de l’organisme.

Aux côtés des concombres et des poivrons, les tomates sont cultivées par tous les jardiniers, que ce soit en pleine terre, dans une serre à tomate ou dans une serre de jardin. Le choix des variétés est principalement guidé par notre goût, l’expérience des années précédentes ou les informations sur les nouvelles variétés, qui sont nombreuses chaque année. Les pratiques culturales pour planter des tomates ne sont pas bien compliquées. Mais les connaissez-vous toutes ?

Tutoriel sur la culture de la tomate

10 étapes pour la culture de la tomate

  1. Choix du site et préparation du sol

    Les tomates se développent mieux dans les endroits exposés au soleil toute la journée et protégés des vents froids. Le sol doit être profond, de préférence mi-lourd, riche en nutriments et chaud. Au printemps, fertilisez le sol avec un engrais organique riche en phosphore et potassium (de préférence granulé) au moins une semaine avant la plantation.

  2. Faites vos semis de tomates

    Semez les graines en mars dans des pots ou des plaques de semis qui peuvent être placés dans une mini serre chauffée ou sur le bord d’une fenêtre. Choisissez des semences biologiques. Préparez le substrat et les graines pour le semis. Recouvrez légèrement les graines de substrat et arrosez-les avec un pulvérisateur. Lorsque les semis ont leur première vraie feuille, repiquez-les d’abord à une distance de 3-4 cm, puis dans un godet de 9 x 9 cm. Si vous avez semez en plaque de semis, inutile de repiquer, rempotez directement en godet de 9 cm dès que le pain racinaire est assez développé.culture de la tomate repiquage

  3. Sélection des semis

    Les semis de tomate doivent avoir une tige forte ne dépassant pas 30 cm de haut, des feuilles saines et d’un vert profond et une première inflorescence développée. Un système racinaire bien développé est également important.

  4. Plantation des tomates

    Quand planter le tomates ? Les plants de tomates sont généralement plantés en extérieur après le 20 mai ou en serre à tomate après le 15 avril. Une plantation précoce est incertaine dans la plupart des endroits, car les gelées tardives peuvent endommager les jeunes plants. Les tomates ont également besoin d’une circulation d’air suffisante pour une bonne croissance et pour éviter l’apparition de maladies fongiques. Les plantes préparées à l’avance doivent être plantées assez profondément et la partie inférieure de la tige doit être enterrée. Le plus souvent, on les plante en diagonale, en plaçant la motte et une partie de la tige dans le trou creusé et en les recouvrant de terre. La raison en est que la tomate s’enracinera ensuite à partir de la tige, créant ainsi un système racinaire plus fort et plus riche. Espacez vos tomates de 60 cm et espacez les rangs de 80 cm.

  5. Culture de la tomate sur tuteurs

    Nous cultivons généralement les tomates sur un tuteur. Cette méthode est principalement utilisée dans les climats plus froids, car les fruits mûrissent mieux et plus tôt. Afin de conserver la plante avec une seule pousse, toutes les gourmands doivent être taillés régulièrement dès le début. Il est également essentiel d’attacher les plantes aux tuteurs en temps voulu pour qu’elles ne se cassent pas.

  6. Culture de la tomate sur filet

    Les tomates sur filets peuvent être cultivées dans les environnements secs avec une arrière saison chaude. La bassin méditerranéen est généralement propice à cette culture. Laissez la partie aérienne de la plante se développer librement, ne coupez pas les pousses latérales. Passez les nouvelles pousses dans les mailles du filet à ramer.

  7. Arrosage de la tomate

    Arrosez les plantes selon les besoins sans mouiller les feuilles. Attention aux arrosages importants ou aux pluies importantes qui font craquer les fruits ou provoquent la maladie du cul noir. Pendant la période de croissance, binez les plants de tomates 3 à 5 fois jusqu’à une profondeur de 5 à 8 cm et ajoutez en même temps de la terre sur la tige et un paillage. Ceci afin que les plantes puissent mettre en place de nouvelles racines et mieux absorber l’eau. Nous enlevons aussi régulièrement les feuilles inférieures atteintes de maladies fongiques. Des pincements répétés après la septième ou huitième verticille (en termes simples, la grappe de fleurs, puis le fruit) sont également importants pour empêcher la ramification, afin que la tomate ne s’épuise pas inutilement.
    eclatement des tomates

  8. Fertilisation

    La culture de la tomate étant très gourmande en éléments nutritifs, fertilisez régulièrement selon les instructions, de préférence avec des engrais organiques, qui sont plus facilement absorbés par le sol, favorisent la vie du sol et produisent des légumes de qualité. Choisissez des engrais organiques riches en phosphore P et potassium K.

  9. Les maladies de la tomate

    Les maladies les plus graves de la tomate sont le mildiou et les virus. Par temps humide, des taches brunes apparaissent sur les feuilles en juillet et août, causées par le mildiou. Les feuilles meurent et se dessèchent progressivement, et des taches brunes et noires de pourriture apparaissent également sur les fruits. La protection se fait par des pulvérisations répétées de purin de prêle et de jus de lombricompost à partir de fin juin, en fonction du temps. Les plantes infestées ne doivent pas aller dans le compost, mais doivent être brûlées. La protection préventive contre le mildiou consiste à ne pas planter les tomates après les pommes de terre et les poivrons, avec lesquels elles partagent des maladies. Une densité correcte est également importante dans la culture de la tomate, ce qui signifie que les plantes ne doivent pas être plantées trop près les unes des autres. Les virus transmis par les insectes (principalement les pucerons et les aleurodes) provoquent, par exemple, la tache des feuilles. La protection préventive contre cette maladie est l’utilisation de semences et de plants de bonne qualité, ainsi que l’élimination des insectes nuisibles avec des insectes auxiliaires ou des pièges.
    mildiou sur feuille de omate

  10. Récolte et conservation

    Récoltez les tomates au fur et à mesure qu’elles deviennent rouges. Lors de la dernière récolte avant les gelées, les fruits verts entièrement développés sont collectés et placés dans un endroit chaud et humide pour “finir de mûrir”. Elles mûrissent bien entre les pommes, le gaz éthylène libéré par les pommes favorise leur mûrissement.
    recolte de la tomate

Livraison gratuite

À partir de 59€ (max. 30kg)

Retour sous 14 jours

Remboursement garanti

Garantie satisfaction

Produits normalisés et conformes

Paiement 100% sécurisé

Stripe | PayPal | MasterCard | Visa