Mon panier

Paiement en plusieurs fois sans frais

Livraison gratuite à partir de 59€ (max. 30kg, hors encombrants)

Paiement 100% sécurisé
comment faire un terrarium

Comment faire un terrarium planté ?

Table des matières

Le terrarium planté est composé de terre, de petiltes plantes et de pierres soigneusement superposées dans un récipient transparent.

Le terrarium est un moyen facile de cultiver de petits jardins à l’intérieur et de reproduire l’écosystème dans lequel nous vivons, même si c’est à petite échelle. Pour ceux qui le peuvent et qui sont chez eux, en ce moment critique de l’épidémie de Covid, c’est aussi un moyen simple pour se reconnecter avec la nature.

La création d’un terrarium stimule la créativité et les compétences manuelles. Pour ceux qui ont des enfants à la maison, cela peut être une activité amusante pour les initier aux jardinage et au soin des plantes d’intérieur. Les meilleurs terrariums sont ceux fabriqués avec amour et passion.

Terrarium ouvert ou fermé ?

Le terrarium dit « ouvert » est réalisé dans des récipients sans couvercle, généralement des aquariums ronds ou des bocaux. Sur les réseaux sociaux, de belles images de ce type de création défilent depuis quelques années. En fait, il ne s’agit que d’un mini-jardin, qui aura toujours besoin d’être arrosé. Contrairement au terrarium fermé qui lui est autonome et demande beaucoup moins d’entretien.

Le terrarium ouvert sera adapté aux plantes qui préfèrent un sol sec. Un terrarium à succulentes ou un terrarium à cactus sera du plus bel effet sur le rebord d’une fenêtre exposée plein Sud.

terrarium cactus
terrarium cactus

Le terrarium fermé sera réservé aux plantes tropicales qui aiment les sols riches et humides et les atmosphères saturées en humidité. Mini-orchidées, mousse, tillandsias, broméliacées par exemple se plairont dans un terrarium planté de type tropical. Un terrarium en bois sera du plus bel effet. Le fabricant de terrarium français Bioscène en propose de magnifique et très solide.

terrarium orchidee
terrarium orchidée

Comment créer un terrarium ?

La première étape pour créer un terrarium fermé est le choix correct du contenant. L’idéal est d’utiliser un grand et haut pot en verre pour que les petites plantes aient de la place pour se développer. Il doit être transparent pour faciliter l’entrée de la lumière (la source d’énergie de la plante), et il doit être fermé pour que la transpiration des plantes soit transformée en eau condensée. Ce n’est qu’alors qu’il sera possible d’obtenir une bioscène stable.

Il est également important de savoir quelles plantes utiliser. Il faut que ce soit des espèces qui aiment la chaleur, l’humidité et l’ombre, comme c’est le cas des mousses. Les petites succulentes, par exemple, nécessitent moins d’espace et sont plus résistantes, mais elles ont besoin d’un sol sec et ne supportent pas beaucoup d’humidité.

Une fois que vous avez choisi ces deux éléments principaux, mettez-vous au travail. Commencez par insérer une couche de pouzzolane de calibre moyen, suivie d’une tasse de charbon actif. Cela permettra de drainer l’eau et d’éviter la pourriture des racines. Ensuite, placez un terreau léger de type light-mix auquel vous avez ajouté 20% de lombricompost et 20% de zéolithe de calibre moyen. Pour finir planter les plantes choisies.

Il faut arroser le substrat, sans le tremper, avant de refermer.

mini terrarium
mini terrarium

Après avoir refermé le terrarium, le cycle commence. L’eau pénètre par les racines et est libérée par les feuilles, par évaporation. Comme l’espace n’est pas suffisant pour absorber toute la vapeur, elle reste sur les parois et le plafond du récipient. Lorsque l’humidité atteint le point où la terre ne peut plus absorber l’eau (saturation), il y a une sorte de pluie qui renvoie l’eau au sol.

Le terrarium doit être conservé dans un endroit de la maison qui reçoit une lumière indirecte.

terrarium plante grasse
terrarium plante grasse

Les substrats pour terrarium à plantes

Le terrarium fermé demande un substrat technique, répondant à la fois aux besoins en eau et aux besoins en nutriments de la plante. Il ne doit pas pourrir ni permettre aux parasites tels que les sciarides ou les thrips de proliférer.

Les substrats drainants

Les substrats drainant sont utilisés pour permettre à l’eau de s’écouler facilement dans la partie basse du terrarium à plantes. Très aérés, ils sont également imputrescibles : ils ne pourrissent pas. Ils font généralement partie des roches volcaniques.

La pouzzolane

Roche volcanique au ton rouge à brun, la pouzzolane est très aérée. Sa structure comporte une multitude bulles qui retiennent l’air et permettent à l’eau de s’écouler. On la place au fond des terrariums plantés comme couche de drainage. On utilise pour cela les granulométries grosses à moyennes.

La pumice (pomice)

La pumice, aussi appelée « pomice », est également une roche volcanique. Elle a la particularité de mieux retenir l’eau que la pouzzolane. Très utilisée pour la culture du bonsaï ou des cactées, la pumice offre un bon drainage et une rétention d’eau élevée. Elle permet de retenir de l’eau dans un substrat très aéré. Elle convient surtout aux terrariums à cactus et aux terrariums à succulentes.

La zéolithe (zéolite)

La zéolithe (que l’on peut aussi écrire zéolite) est également issu du volcanisme. Proche de la pumice en apparence et en structure, elle se différencie par ses capacités à retenir les nutriments. En effet, la zéolite à une forte CEC (capacité d’échange cationique). Elle retient électriquement les nutriments comme le ferait de l’argile ou de l’akadama. Bon drainage, forte CEC, bonne rétention d’eau : la zéolite est un substrat technique à incorporer dans tous les substrats de terrariums plantés.

La perlite

La perlite est un roche expansée artificiellement. Elle offre une légèreté sans égal et un pouvoir drainant excellent. On l’utilise pour alléger les terreaux en horticulture et en culture d’intérieur.

Les substrats absorbants

Les substrats absorbants retiennent l’eau. Ils sont très proche en terme de structure d’un sol naturel. Réserve d’eau pour la plante et environnement idéal pour les racines les substrats absorbants retiennent également les nutriments dont la plante a besoin pour se développer dans un terrarium planté.

La tourbe

Issue de la dégradation de la sphaigne dans les zones humides (tourbières), la tourbe est le composant principal de la majorité des terreaux du commerce. Elle retient les nutriments, retient l’eau et a la particularité d’offrir un pH très bas (autour de 2) qu’il faudra parfois augmenter en ajoutant de la dolomie. Imputrescible, elle est utilisée pure pour les terrariums de plantes carnivores.

La fibre de coco

Son utilisation est très proche de celle de la tourbe. La fibre de coco (ou tourbe de coco) a le gros avantage d’être une ressource renouvelable et de ne pas participer à la destruction des tourbières. Sont utilisation est très semblable à celle de la tourbe. Sa structure interne est plus poreuse, elle retient plus d’eau et plus d’air.

Le terreau horticole

Mélange de tourbe, coco et engrais pour la culture en parterre, bacs ou culture indoor. Ces terreaux sont généralement à éviter quand ils sont peu chers. Ils hébergent des ravageurs comme les sciarides et les engrais utilisés pour leur fabrication en conviennent généralement pas à une utilisation en terrarium.

Les substrats prêt à l’emploi

Il existe des substrats prêt à l’emploi :

  • Le Super Soil : mélange savamment dosé et spécialement conçu pour être utilisé en terrarium humide. Il contient une multitude d’ingrédients tels que le charbon actif et du basalte. Le terrarium planté aura besoin de peu d’entretien et on pourra l’utiliser dans les terrariums bio-actifs.
  • Le terreau à cactus : notre terreau à cactus conviendra parfaitement pour faire un terrarium à succulente ou un terrarium à cactus. Drainant et aéré, il retient peu d’eau et permet de recréé les conditions de sols arides.
  • Le terreau à bonsaï : exclusivement composé de diverses roches volcaniques, notre terreau à bonsaï (substrat à bonsaï) est super drainant. Il conviendra à toutes les plantes ligneuses cultivées en intérieur ou en terrarium.

FAQ du terrarium à plantes

Que sont les terrariums ?

Il s’agit d’un petit environnement fermé pour certaines plantes. Pensez-y comme à une mini-serre. Les récipients des jardins de terrariums sont généralement transparents, comme le verre ou le plastique.
Il existe deux types de terrariums : les terrariums fermés et les terrariums ouverts. Les terrariums scellés ont un couvercle amovible alors que les terrariums ouverts n’en ont pas.

Comment fonctionnent les terrariums ?

Ce sont des jardins d’intérieur dans un récipient fermé. Les plantes et le sol du terrarium libèrent de la vapeur d’eau, ce qui revient à recycler l’eau. La vapeur est ensuite recueillie sur les parois du récipient et ruisselle jusqu’au sol. Les terrariums s’auto-alimentent, c’est pourquoi ils ne nécessitent que peu d’entretien, s’ils sont scellés.

De quoi avez-vous besoin pour fabriquer un terrarium ?

Vous aurez besoin des éléments suivants :
– Un récipient en verre ou en plastique
– Des roches
– De la mousse
– De la tourbe ou de la coco (substrat de culture)
– Des plantes qui ne pousseront pas trop (généralement des plantes miniatures ou naines)
– Une cuillère pour placer la terre
– Pince longue pour mettre les matériaux dans le récipient

Comment fabriquer des terrariums ?

– Achetez une caisse spéciale pour terrarium destinée à contenir votre terrarium planté ou fabriquez-en une vous-même à partir d’une bouteille de soda, d’un aquarium, d’un bocal à poissons ou d’un vase.
– Remplissez ensuite le fond de votre récipient avec la moitié de la quantité de la couche de terre que vous prévoyez d’utiliser. Vous pouvez poser des roches comme première couche dans le terrarium, mais cela dépend de vos préférences personnelles.
– Ajoutez les grosses pierres ou les morceaux de bois flotté que vous souhaitez inclure dans votre terrarium.
– Dans le sol, faites un trou suffisamment grand pour que les racines des plantes puissent s’y loger.
– Retirez la plante de son godet
– Placez les plantes dans la fine couche de terre et ajoutez la deuxième couche de terre autour des plantes.
– Appuyez un peu fermement. La nouvelle couche de terre doit être à peu près au même niveau que la terre de la motte d’origine de la plante.
– Soyez créatif et mélangez les plantes, les couleurs et les tailles.

Quelles sont les plantes qui conviennent le mieux aux terrariums fermés ?

– Fougères – Fougères en épi, fougères nid d’oiseau, fougères boutons.
– Plantes carnivores : piège à mouche de Vénus, sarracenia pourpre, rossolis.
– Palmiers nains
– Plantes aériennes : Tillandsia
– Succulentes : cactus, Hawthornia, Echeveria, Crassula, etc.
– Peperomia
Les fougères, les plantes carnivores et les plantes aériennes sont assez difficiles à cultiver sans terrarium. Donc, si vous souhaitez avoir ces plantes chez vous, nous vous recommandons d’acheter ou de fabriquer un terrarium.

Quels sont les avantages des terrariums ?

– Les avantages des terrariums sont nombreux :
– Ils aident à faire pousser des plantes qui seraient difficiles à cultiver à l’air sec.
– Ils offrent un espace confiné pour un jardin – un « mini jardin ».
– Vous pouvez utiliser très efficacement la lumière artificielle, comme les LED ou les fluorescents.
– Les terrariums n’ont pas besoin d’être arrosés souvent.

Comment entretenir les terrariums ?

Les terrariums demandent peu d’entretien pour la plupart, mais nous avons quelques suggestions pour que votre terrarium soit durable et sain. Si vous choisissez de faire pousser des fougères, coupez les feuilles pour éviter qu’elles ne poussent trop. Veillez à retirer les feuilles jaunes et brunes de toutes les plantes de votre terrarium. C’est généralement le signe d’une maladie ou d’un parasite. Si vous avez un terrarium ouvert, surveillez les parasites tels que les moucherons ou les cochenilles. Si vous avez un terrarium fermé, vous pouvez retirer le couvercle de temps en temps pour laisser entrer un peu d’air frais.

Que se passe-t-il si mon terrarium est infesté d’insectes ?

Nous vous recommandons d’acheter de l’huile de neem et de l’appliquer sur les plantes infectées. Vous pouvez également acheter des cailloux ou des pierres pour dissuader les moucherons et éviter de trop arroser. Mais, si tout le reste échoue et que la plante est toujours infestée, il est préférable de l’enlever entièrement.
Les plantes pour terrariums sont généralement bon marché et le fait de garder une plante malade dans un terrarium pourrait facilement nuire aux autres plantes situées à proximité. Lorsque vous achetez des plantes pour votre terrarium, vérifiez l’absence d’insectes avant d’acheter pour gagner du temps et de l’argent.

Faut-il arroser les terrariums ?

Oui, mais pas aussi fréquemment que les plantes d’intérieur typiques. Les types de plantes que l’on trouve dans les terrariums ont tendance à être des plantes robustes qui ne nécessitent pas d’arrosage fréquent. De plus, la structure en forme de serre des terrariums recycle l’eau au lieu de l’évaporer dans l’air ambiant comme le font les plantes d’intérieur normales.

À quelle fréquence faut-il arroser un terrarium ?

S’il est fermé, vous pouvez l’arroser (en moyenne) une fois par mois, mais cela varie en fonction de divers facteurs. Les terrariums ouverts ont intérêt à être arrosés toutes les 3 à 6 semaines. Plutôt que d’arroser selon un calendrier, vérifiez le sol pour voir si vos plantes ont besoin d’eau et en quelle quantité.

Les terrariums ont-ils besoin de la lumière du soleil ?

La plupart ont besoin d’une lumière directe ou indirecte, mais une lumière artificielle peut également être utilisée. Il existe trois types de lumière que vous pouvez fournir à votre terrarium. La lumière directe du soleil La lumière indirecte du soleil La lumière artificielle Il est recommandé d’utiliser des ampoules fluorescentes ou LED. Évitez les ampoules à incandescence. Si vous choisissez de placer votre terrarium à la lumière directe du soleil, vous pouvez retirer le couvercle d’un terrarium fermé car il pourrait faire trop chaud pour les plantes avec le couvercle.

Les terrariums doivent-ils être étanches ?

Les terrariums sont parfaits s’ils sont hermétiques, mais nous vous conseillons d’enlever le couvercle périodiquement (environ une fois par semaine ou même tous les jours) pour permettre à l’air frais de pénétrer dans votre jardin.

Le terrarium peut-il être en plastique ?

Bien sûr ! Les récipients en plastique, comme ceux en acrylique, conviennent parfaitement. Vous pouvez également acheter des récipients en plastique anti-buée, qui empêchent la formation de condensation et permettent une meilleure visibilité, ils sont généralement plus chers.

Quelle est la durée de vie d’un terrarium ?

Les terrariums peuvent durer plusieurs années, voire plus, s’ils sont bien entretenus.

Les terrariums ont-ils besoin d’air ?

Oui, mais les plantes dans les terrariums hermétiques, ou fermés, recyclent l’air. Pendant la journée, la lumière du soleil favorise la croissance des sucres au cours du processus de photosynthèse. La photosynthèse transforme le dioxyde de carbone en oxygène et le libère dans le terrarium.
Dans un terrarium fermé, il se peut que vous souhaitiez retirer le couvercle pour faire entrer de l’air frais dans le terrarium, mais un terrarium fermé n’endommagera pas les plantes.

Quels types de récipients conviennent le mieux pour faire un terrarium ?

Les récipients suivants conviennent bien aux terrariums : les pots à bonbons en verre, les aquariums avec ampoules, les bocaux à poissons rouges, les pots à café. Vous pouvez même choisir d’utiliser une bouteille de vin, mais la plantation serait difficile en raison de l’ouverture étroite.

Peut-on planter un arbre dans un terrarium ?

Des bonsaïs ou de petits genévriers pourraient fonctionner, mais c’est à peu près tout.

Est-il possible de créer un terrarium à orchidées ?

Oui, vous pouvez mettre une orchidée dans un terrarium. Les orchidées sont attrayantes dans les terrariums car elles sont de couleur vive. Les terrariums, avec leur conception fermée, conviennent également bien aux orchidées car ces fleurs préfèrent généralement l’humidité. Une orchidée se marie bien avec des plantes grasses, des plantes aériennes et des mousses.

Est-ce qu’un terrarium fermé à mauvaise odeur ?

En général, non. En fait, ils sentent très bon, avec une odeur « terreuse ». Mais si le vôtre sent le pourri, c’est probablement le signe d’un pourrissement des racines ou d’un arrosage excessif.

Livraison gratuite

À partir de 59€ (max. 30kg, hors encombrants)

Retour sous 14 jours

Remboursement garanti

Garantie satisfaction

Produits normalisés et conformes

Paiement 100% sécurisé

Banque Populaire | PayPal | MasterCard | Visa