Mon panier

Paiement en plusieurs fois sans frais

Livraison gratuite à partir de 59€ (max. 30kg)

Paiement 100% sécurisé
mouche de terreau

Comment se débarrasser de la mouche de terreau ?

Table des matières

Lorsque nous pensons à la mouche du terreau, la première idée qui nous vient à l’esprit est que nous avons affaire à une grosse mouche noire ou quelque chose de similaire. Cependant, la mouche du terreau est un terme qui désigne plutôt ce petit insecte noir volant qui envahi parfois vos plantes d’intérieur. Ces petites mouches noires apparemment innocentes peuvent causer de graves dommages à vos plantes, en particulier aux jeunes plants et aux semis qu’elles peuvent détruire complètement.

La mouche de terreau, sciaride de son vrai nom, porte ce nom car sa larve de mouche se retrouve souvent dans les terreaux et les autres substrats. Elle se nourrit normalement de champignons présents dans le sol et la matière organique. La mouche du terreau peut être confondue avec d’autres famille de mouche comme Keroplatidae et Mycetophilidae qui préfèrent les champignons.

Pour nous jardiniers, il est important de connaître les mouches de la famille des Sciaride. Les larves de sciaride ne se contentent pas de se nourrir de champignons, elles aiment aussi se nourrir des racines et des capillaires de nos plantes. Et ce faisant, en plus des dommages directs aux racines, elles peuvent inoculer aux plantes plusieurs champignons et bactéries (comme Pythium, Botrytis, Verticillium, Fusarium ou encore Sclerotinia) qui peuvent provoquer de graves dégâts dans les serres de jardin ou les cultures indoor.

Description de la mouche du terreau

Classement scientifique

  • Nom scientifique : Bradysia matogrossensis
  • Noms communs : Mouche de terreau, Mouche du terreau, Sciaride, Moucheron des terreaux.
  • Ordre : Diptère
  • Sous-ordre : Nématocère
  • Famille : Sciaride
  • Genres : Scatella, Bradysia et Sciara
  • Parties affectées : Racines
  • Symptômes : pourriture progressive, infections par des maladies fongiques, mort de la plante
larve de mouche de terreau sciaride
larve de mouche de terreau

Description des sciarides

La sciaride adulte est minuscule, environ 2 à 4 mm, elle a des ailes sombres et de longues antennes, avec un vol quelque peu maladroit. Elles ne vivent que cinq jours, ce qui est suffisant pour la reproduction. Elles ne se nourrissent pas des plantes, mais répandent leurs œufs et transportent avec eux les champignons nuisibles, contaminant ainsi le sol et les plantes. Chaque femelle fécondée pond environ 150 œufs. Après 3 à 4 jours, les larves sont nées. Elles ont un corps transparent, une tête noire, atteignent une longueur de 5 à 12 mm et leur développement dure 14 jours. En se déplaçant sur la surface du terreau, elles laissent une trace visqueuse, comme si une mini-limace était passée par là. Lorsqu’elles sont nombreuses, ces traces forment un enchevêtrement. Les larves de mouche du terreau se nourrissent des racines de vos plantes et peuvent causer leur mort.

Diagnostic

La mouche de terreau passe souvent inaperçue. Le jardinier remarque que sa plante se fane mais ne pense pas à ces petites mouches. Il pense immédiatement que la plante est malade ou qu’elle manque d’eau. La sciaride a tendance à apparaître lorsque la matière organique et l’humidité sont abondantes, le même type d’environnement qui favorise les champignons. Ainsi, certains types de plantes finissent par être victimes plus fréquemment que d’autres. Les cactus et les plantes grasses ne seront guère affectés, mais les plantes carnivores, les orchidées, les violettes, et tant d’autres plantes qui apprécient l’humidité, peuvent finir par être victimes de ces petites mouches du terreau.

Plante aux racines endommagees par la sciaride
Plante aux racines endommagées par la sciaride

Mesures de prophylaxie contre la mouche du terreau

  1. Utilisez toujours des engrais organiques bien compostés. Ne mettez pas de pelures de fruits ou de restes de légumes sur le sol. De même, n’appliquez jamais de fumier frais sur les cultures. Les sciarides sont attirées par la matière organique en décomposition. Elle se nourrissent alors des champignons, puis des racines.
  2. Laissez sécher le terreau entre deux arrosages, la mouche du terreau apprécie les environnements très humides pour pondre ses oeufs.
  3. Stérilisez le terreau ou le substrat avant de l’utiliser pour semer. Quelques minutes au micro-ondes ou dans un four chaud font l’affaire.
  4. Maintenez un bon espacement entre vos plantes et assurez un bon brassage de l’air. Cela favorisera l’assèchement de la surface de vos pots.
  5. Ne laissez pas d’eau dans les coupelles et les soucoupes de vos plantes. Cela favorise le sur-arrosage.
  6. Maintenez l’environnement et les plantes exempts de saletés, comme les feuilles, les fleurs et les fruits morts, car elles servent de substrat aux champignons et aux mouches du terreau.

Le traitement naturel de la mouche de terreau

Plusieurs traitements naturels, simples et sans danger existent pour lutter contre la mouche du terreau. Ces solutions sont peu chères et faciles à mettre en place.

piege jaune pour mouche de terreau
piège jaune pour mouche de terreau

Le piège chromatique jaune englué

Le piège à glu de couleur jaune attire les adultes volants. Il est très efficace sur les sciarides. Placez le piège jaune à proximité de la surface des pots, ainsi les adultes qui éclosent ou qui viennent pondre seront piégés rapidement. Le piège peut aussi être utilisé en préventif de façon à éviter les premières pontes. Le piège floral jaune est parfait pour un contrôle préventif.

  • piege chromatique jaune englue biotop floral
    Piège chromatique englué JAUNE – Lot de 12 – BIOTOP Floral
    12,10 
  • piege chromatique jaune englue biotop
    Piège chromatique englué JAUNE – Lot de 10 – 25x10cm – BIOTOP
    12,00 

Terre de diatomée et sable

Vous pouvez appliquer une couche de sable à la surface de vos pots. Il sèche vite et n’est pas un habitat propice au développement de la mouche de terreau.

La terre de diatomée donne de meilleurs résultats. Elle est abrasive et très fine. Saupoudrez de la terre de diatomée sur la surface des pots et mélangez-en à votre substrat (environ 5 g/L). Le contact permanent et l’ingestion des microparticules de silicium présentes dans ce matériau, finissent par provoquer une déshydratation et des lésions dans le tube digestif des sciarides, agissant comme un insecticide mécanique.

La lutte par les insectes auxiliaires

La protection biologique intégrée ou PBI est une méthode naturelle et sans traitement pour lutter contre les ravageurs dans les cultures. Le nématode Steinernema feltiae (nématode Sf) aime le même type d’environnement que la mouche de terreau. Il s’attaque à la fois à la larve et à la nymphe de l’insecte et permet d’obtenir des niveaux de contrôle allant jusqu’à 90 %.

De même, l’acarien prédateur Stratiolaelaps scimitus peut également être utilisé pour lutter contre les larves de sciaride.

L’huile de neem

En cas d’invasion avérée et bien en place un traitement naturel avec une action rapide doit être envisagé. La sciaride, lorsqu’elle est en grand nombre, peut provoquer de gros dégâts sur vos plantes et vous faire perdre complètement la récolte.

Un traitement à l’huile de neem donne de bons résultats. L’huile de neem est un produit naturel et sans danger utilisé traditionnellement en Inde depuis des centaines d’années. Il provient des amandes du margousier (Azadirachta indica). Son principe actif, l’azadirachtine, agit sur le système nerveux des insectes en coupant leur alimentation et leur capacité à muer.

  1. Laissez bien sécher la motte. La plante doit avoir soif.
  2. Préparez une solution avec 1 litre d’eau et 20 ml d’huile de neem (20 ml/L)
  3. Arrosez abondamment avec cette solution
  4. Laissez à nouveau la motte sécher
  5. Renouvelez l’opération au bout de 4 jours
  • biotop bioline insectes auxiliaires mouches des terreaux nematodes sf millions
    Nématodes SF – MOUCHE DU TERREAU (SCIARIDES) – 5 millions pour 10 m² – BIOTOP
    15,90 
  • terre de diatomee
    Terre de diatomée
    10,45 41,95 
  • huile de neem lustrant
    Huile de neem 250 ml – Lustrant bio-protecteur – AUXINE
    16,20 

Le soin des plantes touchées par la mouche de terreau

La mouche du terreau occasionne des dégâts importants aux racines des plantes et peut transmettre des maladies fongiques. Après une invasion de sciarides les plantes sont souvent mal en point et il convient de les soigner.

Stimulant racinaire

Appliquez un stimulant racinaire comme une solution d’acides humiques et fulviques. Naturel et biologique les AH/AF stimule le développement racinaire et aide les plantes à absorber les micro-nutriments.

Jus de lombricompost

Le jus de lombricompost contient une multitude de bactéries et de champignons bénéfiques pour les plantes. Arrosez avec du jus de lombricompost ou du thé de lombricompost permet de lutter efficacement contre les maladies fongiques.

Livraison gratuite

À partir de 59€ (max. 30kg)

Retour sous 14 jours

Remboursement garanti

Garantie satisfaction

Produits normalisés et conformes

Paiement 100% sécurisé

Stripe | PayPal | MasterCard | Visa