Trichoderma harzianum – Utilisable en BIO

🌱 Trichoderma harzianum
🌱 Utilisable en agriculture biologique (UAB)
🌱 Haute concentration de 1 milliard UFC/g
🌱 Poudre mouillable

(4 avis client)

🚛 Commandez avant 11h pour une expédition le jour même*
🚛 Livraison en 48/72h (à domicile)*
🚛 Retour accepté pendant 14 jours*
* Informations indicatives, voir Conditions générales de vente pour le détail de l’offre

Commande 100% sécurisée

Vous êtes un professionnel ?

AUXINE - Jardinerie Alternative®
Vérifié indépendamment
4.57 avis sur la boutique (1830 avis) | 4.59 note du produit

Disponible en format 45 g, 200 g et 1 kg

Préparation de conidies de Trichoderma harzianum sous forme de poudre mouillable avec une très haute concentration de 1*10^9 CFU/g (un milliard d’unités formant colonie).

    • Formulée avec une gomme végétale biologique qui permet de capter l’humidité du sol, offrant ainsi des conditions d’humidité adéquates pour la propagation des micro-organismes bénéfiques.

    • Les conidies sont enrobées pour favoriser la stabilité du Trichoderma et éviter une dégradation précoce du produit.

    • Forte capacité à coloniser rapidement le sol.

    • Ce champignon spécifique offre une grande adaptation aux conditions climatiques extrêmes en augmentant la résistance des plantes aux stress environnementaux.

    La souche Trichoderma harzianum se développe dans l’environnement du système racinaire en créant un bouclier racinaire autour de celui-ci.
    Le Trichoderma augmente l’absorption d’eau et de nutriments par la plante traitée, induisant une meilleure croissance des racines et du feuillage. De plus, grâce à ses sidérophores, Trichoderma harzianum chélate le fer et le rend biodisponible.

    Dosage du Trichoderma harzianum

    Pour les petites cultures

    • Pour le jardin, le potager, les cultures d’ornement et la culture en intérieur
      • En arrosage manuel : jusqu’à 1 g (une demi-cuillère à café) pour 10L
      • En arrosage goutte-à-goutte : jusqu’à 2 gramme par mètre carré (2 g/m²)
      • En pulvérisation : 4 gramme par litre (4 g/L)

    Pour les grandes cultures

    • Céréales à paille, colza, maïs, sorgho : Utilisation seule par pulvérisation / arrosage au sol 0,2 kg/ha
    • Cultures légumières, arboriculture fruitière et vigne : Utilisation seule Pulvérisation / arrosage au sol 0,2 kg/ha
    • Traitement des semences : 0,1 kg/ha
    • En mélange avec des engrais minéraux, des engrais organiques, des engrais organo-minéraux, des amendements minéraux basiques et des amendements organiques : 0,2 à 0,5 kg/T

    Comment préparer une bouillie ?

      • Mélanger soigneusement la préparation (1000 g) dans un bac de 10 litres
      • Laisser reposer une dizaine de minutes
      • Mélanger ensuite cette solution-mère dans le pulvérisateur
      • Utiliser immédiatement après la préparation.
      • Utiliser le plus tôt possible dans le cycle de croissance afin de créer un effet de bouclier.
      • Peut être utilisé par irrigation au goutte-à-goutte, par pulvérisation ou directement mélangé au sol.
      • En cas d’utilisation par pulvérisation, utiliser des buses d’un diamètre supérieur ou égal à 0,9 mm.

      Pour le compost

      • Permet de réduire de 1 à 2 mois le temps de compostage de matériaux carbonés (paille, bois,…)
      • Utiliser 45g de Trichoderma pour un compost jusqu’à 6 m3
      • Appliquer à l’arrosoir un jour de pluie
      • L’effet est potentialisé par l’ajout de mélasse de canne à sucre à la dose de 1L par m3
      • Si le compost est très carboné, l’ajout de sang séché accélère également le compostage

      Conservation

        • Conserver dans son emballage d’origine dans un endroit sec, à l’abri du soleil et à température ambiante T0 (25°C).
        • Si les conditions de stockage sont respectées, conserve son efficacité pendant 12 mois.

        Effets de Trichoderma harzianum sur les nutriments

        agit de plusieurs manières sur les nutriments du sol, favorisant ainsi la croissance des plantes. Voici quelques-unes des façons dont Trichoderma harzianum peut influencer les nutriments du sol :

        1. Solubilisation des nutriments inorganiques : Trichoderma harzianum est capable de produire des enzymes, telles que les phosphatases, qui peuvent dégrader les composés organiques et solubiliser les nutriments, comme le phosphore, présent sous forme minérale dans le sol. Cela rend ces nutriments plus facilement disponibles pour les plantes.

        2. Chélation des métaux : Ces champignons sont capables de produire des métabolites qui peuvent former des complexes avec des métaux, aidant ainsi à la chélation de métaux lourds présents dans le sol. Cela peut contribuer à la détoxification du sol et à la prévention de la toxicité des métaux pour les plantes.

        3. Stimulation de la croissance des racines : Trichoderma harzianum peut stimuler la croissance des racines des plantes. Des racines plus développées peuvent explorer une plus grande zone du sol, augmentant ainsi la capacité d’absorption des nutriments.

        4. Réduction de la compétition fongique nuisible : Trichoderma harzianum est également connu pour son activité antagoniste envers d’autres champignons pathogènes du sol. En réduisant la population de champignons pathogènes, il favorise une compétition moindre pour les nutriments disponibles.

        Effets de Trichoderma harzianum sur le sol

        • Production d’enzymes dégradatives : Trichoderma harzianum sécrète diverses enzymes, telles que les cellulases, hémicellulases et pectinases. Ces enzymes sont capables de dégrader les polymères complexes de la matière organique, tels que la cellulose, l’hémicellulose et la pectine, en composés plus simples. Cette dégradation enzymatique facilite la libération de nutriments organiques dans le sol.

        • Stimulation de la décomposition microbienne : Trichoderma harzianum peut stimuler l’activité microbienne dans le sol. En favorisant la croissance d’autres micro-organismes décomposeurs, il contribue à accélérer la décomposition de la matière organique. Cela augmente la libération de nutriments essentiels pour les plantes.

        • Augmentation de la biodisponibilité des nutriments : En dégradant la matière organique, Trichoderma harzianum libère des nutriments sous forme organique et inorganique. Ces nutriments deviennent alors plus facilement disponibles pour les plantes, contribuant ainsi à la fertilité du sol.

        • Amélioration de la structure du sol : En dégradant les composés organiques, Trichoderma harzianum peut influencer la structure du sol en favorisant l’agrégation des particules du sol. Une meilleure structure du sol permet une meilleure rétention d’eau, une aération accrue et une disponibilité accrue des nutriments.

        Effets de Trichoderma harzianum sur la structure du sol

        1. Agrégation du sol : Trichoderma harzianum sécrète des substances adhésives qui favorisent l’agrégation des particules du sol. L’agrégation du sol crée des agrégats stables qui améliorent la structure du sol en favorisant une meilleure rétention d’eau, une meilleure aération et une plus grande porosité. Une meilleure structure du sol permet aux racines des plantes de se développer plus facilement et d’accéder aux nutriments.

        2. Production d’exopolysaccharides : Certains isolats de Trichoderma harzianum peuvent produire des exopolysaccharides, qui sont des substances polymériques complexes. Ces exopolysaccharides peuvent jouer un rôle dans la stabilisation des agrégats du sol, contribuant ainsi à une meilleure structure du sol.

        3. Décomposition des résidus végétaux : Trichoderma harzianum décompose les résidus végétaux dans le sol, contribuant ainsi à la formation d’humus. L’humus est une substance organique stable qui améliore la structure du sol en augmentant sa capacité à retenir l’eau et les nutriments.

        4. Réduction de la compaction du sol : Trichoderma harzianum peut également contribuer à réduire la compaction du sol en favorisant la croissance de racines en bonne santé. Des racines saines et bien développées peuvent créer des canaux dans le sol, réduisant ainsi la compaction et favorisant une meilleure circulation de l’air et de l’eau.

        Effets indirects sur les pathogènes des plantes

        Bien qu’il ne puisse pas être qualifié de produit phytosanitaire (fongicide), Trichoderma harzianum a des effets indirects sur les pathogènes des plantes, notamment les pathogènes provenant du sol.

        1. Antagonisme direct : Trichoderma harzianum est connu pour son antagonisme direct envers de nombreux pathogènes des plantes. Il peut produire des métabolites antifongiques, des enzymes lytiques et d’autres composés qui inhibent la croissance et le développement des champignons pathogènes. Cela peut entraîner une réduction significative de la population de pathogènes dans le sol sans toutefois les tuer, donc sans action fongicide.

        2. Compétition pour les ressources : Trichoderma harzianum compétitionne avec les pathogènes pour les ressources disponibles dans le sol, tels que les nutriments et l’espace. En colonisant les racines et le substrat du sol, Trichoderma harzianum réduit la disponibilité des ressources nécessaires à la croissance des pathogènes, limitant ainsi leur développement.

        3. Production de métabolites volatils : Certains isolats de Trichoderma harzianum produisent des métabolites volatils qui ont des effets indirects sur la croissance des pathogènes. Ces métabolites peuvent diffuser dans l’environnement proche des racines.

        4. Favorise la croissance des plantes : En favorisant la croissance des plantes, Trichoderma harzianum contribue indirectement à renforcer la résistance des plantes aux infections fongiques. Des plantes en bonne santé ont généralement un métabolisme et des défenses plus actifs, ce qui peut rendre plus difficile l’établissement et la propagation des pathogènes.

        5. Amélioration de la compétitivité rhizosphérique : Trichoderma harzianum colonise la rhizosphère, la zone autour des racines, et peut concurrencer activement les pathogènes pour l’occupation de cet espace. En réduisant la disponibilité de la zone rhizosphérique aux pathogènes, Trichoderma harzianum peut réduire les chances d’infections.

        Qu’est-ce que le Trichoderma ?

        Les Trichoderma sont un genre de champignons que l’on trouve naturellement dans le sol. Comme il s’agit d’un genre, il existe de nombreuses espèces différentes qui entrent dans cette catégorie de champignons. N’oubliez pas que les trois derniers rangs taxonomiques sont la famille, le genre et l’espèce.

        Lorsque les gens parlent de Trichoderma dans le contexte des plantes et des parasites, ils font souvent référence à des espèces spécifiques qui sont utilisées pour aider à la croissance des plantes. Cependant, n’oubliez pas que ce mot désigne également tout un genre d’organismes, et pas seulement une espèce spécifique. Donc, si vous n’êtes pas sûr de savoir à quoi quelqu’un fait référence, il suffit de demander !

        Certaines espèces de ce genre nuisent aux humains, aux plantes et aux champignons. D’autres apportent des bienfaits à d’autres organismes vivants. Ce genre est un groupe diversifié d’espèces.

        Cela dit, vous pouvez trouver différentes espèces dans le monde entier. Les espèces spécifiques que l’on trouve naturellement dans le sol varient en fonction de l’endroit. Elles sont souvent les champignons les plus courants dans un sol pouvant être cultivé.

        Toutes les espèces de ce genre partagent certaines caractéristiques. Toutes les espèces vivent dans le sol. Beaucoup de ces espèces colonisent facilement les racines des plantes et forment des relations symbiotiques avec les plantes. Cela signifie que la plante aide le champignon et que le champignon aide la plante. Contrairement à certains champignons, ces espèces ne sont pas spécifiques à la plante hôte. Cela signifie qu’elles peuvent former des relations avec de nombreuses plantes différentes.

        Toutes les espèces ne sont pas les mêmes

        Il est important de se rappeler que si de nombreux représentants de ce genre apportent des avantages, certains causent des dommages. Certaines espèces n’aident pas les plantes, mais sont en fait à l’origine de maladies ou d’infections végétales chez l’homme. Une espèce est un parasite majeur des cultures de champignons. Une autre espèce est une moisissure commune que l’on trouve dans les maisons.

        Les bonnes espèces jouent un rôle majeur dans l’agriculture et l’horticulture. Depuis les années 1930, l’homme utilise différentes espèces de Trichoderma pour lutter contre les parasites et les agents pathogènes des plantes. Depuis cette époque, l’homme n’a cessé d’étudier et de faire des recherches sur ce champignon.

        Trichoderma harzianum

        Les cultivateurs utilisent souvent l’espèce Trichoderma harzianum. Aujourd’hui, les cultivateurs utilisent cette espèce et cette souche plus que toute autre. Si d’autres espèces de ce champignon, y compris celles que l’on trouve naturellement dans les sols, peuvent avoir des effets bénéfiques sur les cultures et le sol, si vous achetez un produit, il doit s’agir de Trichoderma harzianium.

        Les producteurs préfèrent cette souche aux autres parce qu’elle forme des colonies sur les racines mieux que les autres souches.

        Un autre avantage du Trichoderma harzianum est qu’il peut se développer sur les racines au fur et à mesure de leur développement. Les cultivateurs peuvent donc l’appliquer aux semences, car il peut survivre même en l’absence de racines. Les autres espèces et souches ne possèdent pas cette capacité. Donc, si vous cherchez à utiliser Trichoderma, utilisez le Trichoderma harzianum.

        Comment utiliser le Trichoderma harzianum ?

        Alors, maintenant que vous savez tout sur les avantages de ce champignon, comment l’utiliser ? Vous pouvez l’appliquer à vos plantes de plusieurs façons. La bonne nouvelle, c’est que le champignon agit dans n’importe quel type de sol et sur n’importe quelle espèce de plante.

        Quelle que soit la méthode que vous utilisez, une chose à retenir est qu’il s’agit d’un organisme vivant qui se développe rapidement. Par conséquent, vous n’avez pas besoin d’en appliquer beaucoup à la fois ! Il suffit d’en ajouter un peu, et le champignon se reproduira et couvrira une plus grande surface. De plus, puisqu’il colonise les racines, le champignon se développera au fur et à mesure de la croissance des racines.

        Une façon d’appliquer le Trichoderma harzianum est d’enrober les graines. Il suffit pour cela de saupoudrer la poudre contenant le champignon. Au fur et à mesure que les graines germent et que leurs racines poussent, le champignon colonise les racines et se développe avec elles.

        Une autre méthode consiste à tremper les racines des plantes ou les bouchons de transplantation dans une solution de cette poudre fongique et d’eau. Cela agit de la même manière que pour les graines, sauf que vous ajoutez le champignon un peu plus tard dans la vie de la plante.

        Enfin, on peut aussi l’appliquer directement sur le milieu de culture. Cela peut être fait soit pendant la croissance des plantes, soit avant d’ajouter les plantes au milieu. Pour cette méthode, vous pouvez soit répandre de la poudre, soit pulvériser une solution.

        FAQ sur Trichoderma harzianum : Utilisation, avantages et conseils

        Découvrez les réponses aux questions fréquemment posées sur Trichoderma harzianum, un champignon bénéfique largement utilisé en agriculture. Cette FAQ fournit des informations sur son utilisation, ses avantages, les facteurs à considérer pour maximiser son efficacité, et bien plus encore. Si vous êtes un agriculteur intéressé par les méthodes de lutte biologique et la protection des plantes, cette FAQ vous aidera à comprendre comment Trichoderma harzianum peut être bénéfique pour vos cultures.

        Trichoderma harzianum est une espèce de champignon bénéfique utilisée en agriculture pour son action antifongique. Il est utilisé pour contrôler les maladies des plantes causées par des champignons pathogènes, réduire l’utilisation de fongicides chimiques et renforcer la résistance des plantes.

        Plusieurs facteurs sont importants pour optimiser l’efficacité de Trichoderma harzianum. La qualité du produit et sa concentration en unités formant des colonies (UFC) doivent être vérifiées. De plus, il est important de fournir des conditions environnementales favorables, telles qu’une humidité adéquate du sol et une température optimale, pour permettre la croissance et l’établissement du Trichoderma harzianum.

        Il est recommandé de suivre les instructions du fabricant concernant les doses, les méthodes d’application et les précautions d’utilisation. Il est important de stocker le produit correctement, d’éviter le contact direct avec la peau et les yeux, et de respecter les bonnes pratiques de manipulation des produits biologiques.

        Trichoderma harzianum est considéré comme sûr pour l’environnement et la santé humaine. Il s’agit d’un organisme naturellement présent dans les sols et son utilisation en agriculture est une approche respectueuse de l’environnement. Il est toutefois important de suivre les recommandations d’utilisation et les bonnes pratiques agricoles pour éviter tout risque potentiel.

        La durée de vie de Trichoderma harzianum dans le sol dépend de divers facteurs tels que les conditions environnementales, la compétition avec d’autres micro-organismes et la disponibilité des sources de nutriments. En général, il peut persister pendant plusieurs semaines à quelques mois dans le sol, mais il peut être nécessaire d’effectuer des applications régulières pour maintenir une population adéquate dans le temps.

        Trichoderma harzianum est efficace contre de nombreux champignons pathogènes, mais son efficacité peut varier selon les espèces cibles. Il est généralement plus efficace contre les maladies fongiques du sol et les maladies qui affectent les racines et les parties aériennes des plantes. Certaines maladies foliaires peuvent également être contrôlées, mais l’efficacité peut dépendre de la méthode d’application et du stade de développement de la maladie.

        Trichoderma harzianum peut être utilisé dans une large gamme de cultures, notamment les cultures annuelles telles que le maïs, le blé, le riz et le soja, ainsi que les cultures maraîchères comme les tomates, les poivrons et les concombres. Il est également utile dans les cultures fruitières telles que les agrumes, les pommes et les raisins, ainsi que dans les cultures ornementales et les plantes en pots.

        Oui, Trichoderma harzianum est compatible avec d’autres agents de lutte biologique et peut être utilisé en combinaison avec d’autres méthodes de gestion intégrée des maladies. Cela permet une approche holistique pour contrôler les maladies des plantes de manière efficace et durable.

        L’utilisation de Trichoderma harzianum permet de réduire l’utilisation de fongicides chimiques, de renforcer la résistance des plantes, de contrôler les maladies fongiques, d’améliorer la qualité du sol et de favoriser une gestion plus durable et respectueuse de l’environnement.

        Trichoderma harzianum peut être introduit dans le sol lors de la préparation du lit de semences, appliqué sur les semences avant le semis ou pulvérisé sur les plantes. Les doses recommandées et les méthodes d’application varient en fonction du type de culture, de l’étape de croissance et des conditions spécifiques.

        Trichoderma harzianum colonise les racines des plantes et produit des enzymes qui dégradent la paroi cellulaire des champignons pathogènes. Cela inhibe leur croissance et réduit l’incidence des maladies. Il stimule également le système immunitaire des plantes, renforçant ainsi leur résistance aux maladies.

        Informations complémentaires

        PoidsND
        Quantité (en kg)

        , ,

        4 avis pour Trichoderma harzianum – Utilisable en BIO

        5,0
        Basé sur 4 avis
        5 étoiles
        100
        100%
        4 étoiles
        0%
        3 étoiles
        0%
        2 étoiles
        0%
        1 étoile
        0%
        1-4 of 4 reviews
        1. JL
          (1) (0)
        2. M

          Tout est parfait reste le travail de la nature,merci pour vos efficacité,rapidité de traitement de commande et d’expédition impeccable !

          (1) (0)
        3. PT
          (1) (0)
        4. SP
          (1) (0)
        Ajouter un avis
        Currently, we are not accepting new reviews

        Commentaires et question

        1. R Oui, le Trichoderma harzianum peut être utilisé sur la culture de pommes de terre notamment pour accélérer la dégradation des fanes après récoltes. Il est parfois aussi utilisé en tant qu'agent de lutte biologique contre diverses maladies fongiques. Le Trichoderma harzianum est un champignon antagoniste qui peut aider à protéger les plantes, y compris les pommes de terre, contre des pathogènes nuisibles tels que des champignons pathogènes du sol (par exemple, Rhizoctonia solani, Fusarium spp., Phytophthora spp.) et d'autres maladies fongiques.
        2. R Ce produit est conforme aux normes applicables en France et est utilisable en Agriculture Biologique.