Menu auxine-shop.fr

Terreaux

Qu’est-ce que le terreau ? Définition

Le terreau est un substrat que l’on achète en jardinerie pour cultiver des plantes en pot ou pour la plantation en pleine terre. Il comprend de la terre végétale mais aussi des produits de décomposition. C’est un substrat idéal pour les végétaux. Aéré, il évite l’asphyxie des plantes. Doté de nutriments et d’une bonne capacité de rétention d’eau, il apporte tout le nécessaire au développement des jeunes plants.

Quels sont les différents types de terreau ?

Terreau universel

Le terreau universel est, comme son nom l’indique, adapté à tout type de plante. Il est équilibré, ainsi vous pouvez l’utiliser sur la plupart des plantes, excepté celles qui ont des besoins spécifiques, comme les plantes terre de bruyère par exemple. C’est un substrat qui convient bien aux arbres et aux arbustes.

Terreau horticole

C’est un terreau adapté aux fleurs et arbustes fleuris. Il est composé de fumier et de tourbe. La tourbe retient l’eau et les éléments nutritifs alors que le fumier est une matière organique qui va booster la floraison. C’est donc un substrat riche, auquel il n’est pas nécessaire d’ajouter de l’engrais.

Terreau pour semis et rempotage

Ce substrat est très léger, ce qui permet aux petites racines de se développer correctement. Il contient souvent de la perlite, un sable siliceux qui le rend encore plus aéré. Il offre aussi de bonne condition pour qu’une plante rempotée reparte et développe ses racines.

Terre de bruyère

La terre de bruyère est un substrat acide idéal pour les azalées, rhododendron, hortensias, camélias, etc. Il comprend de la terre de bruyère, d’un mélange de tourbe, d’écorces de pin et de matières organiques.

Terreau pour potager

Adapté à la culture des légumes, ce terreau est composé d’azote, de phosphore et de potassium. Il est riche en matière organiques, afin d’assurer une bonne production.
Terreau pour plantes vertes et plantes fleuries en pot

Il ressemble au terreau universel mais est plus riche, afin d’apporter des nutriments aux plantes cultivées en pot. Ce substrat est souple et ne se tasse pas.

Terreau pour cactus et plantes grasses

Ce terreau est très léger, afin que l’eau ne stagne pas pour ces plantes très peu gourmandes en eau. Composé en grande partie de sable, il promet un bon drainage.

Terreau pour orchidée

C’est un substrat léger composé d’écorces mais aussi souvent de tourbe, de fibre de coco, de laine de roche ou encore de perlite.

Terreau pour agrumes

Riche en argile et en pouzzolane, il permet une bonne répartition de l’eau et favorise l’enracinement.

Terreau de feuilles

Il s’agit d’un terreau universel issu de la décomposition de feuilles mortes. Vous pouvez le réaliser vous-même ! Il est un peu plus acide qu’un terreau universel. On l’utilise pour semer, rempoter et en massif, mélangé avec de la terre de jardin.

Comment se servir du terreau ?

On n’a pas toujours de la terre à portée de main ! Le terreau est utilisé dans un premier temps pour les plantes en pot. Vous avez une terrasse ou un balcon ? Pour réaliser de belles potées, vous devrez acheter du terreau. Cependant, prenez garde au poids supporté par votre balcon ou votre toit. Pensez bien à placer des billes d’argiles au fond du pot, avant le terreau, afin de ne pas laisser de l’eau stagnante au niveau des racines.

Le terreau peut aussi être utilisé en pleine terre. La plupart du temps, on a recourt à du terreau lorsque la terre du jardin ne convient pas tout à fait aux végétaux que l’on souhaite planter. Les rosiers et géraniums ont des terreaux spécifiques ; il est mélangé à la terre de jardin au moment de la plantation.

Quelle est la différence entre le terreau et le compost ?

Le terreau est un substrat de culture équilibré qui garantit un bon développement des plantes. Le compost est un engrais organique, résultant de la décomposition de matières organiques et/ou minérales. Ainsi il est parfois utile d’ajouter une poignée de compost à son terreau au moment de la plantation. S’il est parfois utilisé en paillage pour enrichir les sols pauvres, le compost n’est pas un substrat de culture. Il ne peut pas être utilisé seul au moment de la plantation.