Bacillus amyloliquefaciens UAB – NATSOURCE – Utilisable en BIO

🌱 Bacillus amyloliquefacienss
🌱 Utilisable en agriculture biologique (UAB)
🌱 Haute concentration

(2 avis client)

🚛 Retour gratuit pendant 14 jours*
🚛 Commandez avant 11h pour une expédition le jour même*
🚛 Livraison en 48/72h (avec DPD délai indicatif)*

* Informations indicatives, voir Conditions générales de vente pour le détail de l’offre

Commande 100% sécurisée

Vous êtes un professionnel ?

AUXINE - Jardinerie Alternative®
Vérifié indépendamment
4.57 avis sur la boutique (1824 avis) | 4.59 note du produit

Disponible en format 45 g, 200 g et 1 kg

Préparation de conidies de Bacillus amyloliquefaciens sous forme de poudre mouillable avec une très haute concentration de 1*10^8 CFU/g (un milliard d’unités formant colonie).

  • Formulée avec une gomme végétale biologique qui permet de capter l’humidité du sol, offrant ainsi des conditions d’humidité adéquates pour la propagation des micro-organismes bénéfiques.
  • Les conidies sont enrobées pour favoriser la stabilité du bacille et éviter une dégradation précoce du produit.

Applications

  • Plein champ : 0,5 kg/ha
  • Arrosage manuel : 1 gramme pour 10 litres
  • Fertilisation localisée : 0,2 kg/ha
  • Irrigation goutte-à-goutte : 0,1 g/L
  • Pulvérisation : 1 gramme pour 10 litres
  • En mélange dans le substrat : 1 gramme pour 50 litres
  • En enrobage de semences : 50 g/quintal

Bacillus amyloliquefaciens

Ces dernières années, les agriculteurs commencent à abandonner les produits agrochimiques au profit de micro-organismes (EM) favorisant la croissance des plantes, telles que Bacillus amyloliquefaciens (BAA). Ces bactéries bénéfiques offrent un grand nombre d’avantages similaires aux produits agrochimiques de synthèse. Cependant, elles sont beaucoup moins nocives pour l’environnement.

Qu’est-ce que le Bacillus amyloliquefaciens ?

Tout d’abord, Bacillus amyloliquefaciens (BAA) est une espèce de bactérie en forme de bâtonnet de la famille des bacilles.

Tous les membres du genre Bacillus sont des bâtonnets à Gram positif. En d’autres termes, ces bactéries ont des parois cellulaires épaisses qui donnent un résultat positif au test de coloration de Gram. Elles ont également une forme ovale.

B. amyloliquefaciens (BAA) est aérobie. Elle vit donc dans des environnements où l’oxygène est présent.

Comme la plupart des espèces de Bacillus, il peut produire des endospores. Ces structures asexuées résistantes aident la bactérie à survivre dans des conditions environnementales défavorables. Grâce à la production d’endospores, B. amyloliquefaciens peut survivre pendant une longue période. Elle peut survivre à des sols gorgés d’eau et à des baisses de température.

Comment le BAA peut-il aider vos cultures ?

Le biopesticide BAA peut à la fois aider à prévenir les dommages causés par les agents pathogènes et agir comme biofertilisant.

Ces bactéries vivent dans un endroit privilégié : elles font partie de la rhizosphère, la zone qui enrobe les racines des plantes et dans laquelle ces dernières sécrètent des sucres et des vitamines qui favorisent la croissance des micro-organismes efficaces présents dans cette zone.

Le Bacillus amyloliquefaciens commence sa croissance sur les racines primaires. Il se développe d’abord sous les cellules les plus externes et se propage ensuite le long de la surface des racines.

En se trouvant à cet endroit clé, le bacille bloque la croissance des agents pathogènes sur les racines.

Il est utilisé en agriculture biologique pour le traitement des semences :

  • Il colonise le système racinaire des cultures, favorisant la protection dès le stade initial de la plante, en formant un biofilm autour de la racine

Optimisation de l’azote (N)

Bacillus amyloliquefaciens facilite l’absorption de l’azote par les plantes en renforçant la fixation biologique de l’azote dans la rhizosphère, en augmentant l’abondance d’autres microbes fixateurs d’azote dans le sol, et en ayant la capacité de dégrader l’azote organique par ammonification, contribuant ainsi à la promotion de la croissance des plantes. (Qin et al., 2017)

Solubilisation du phosphore (P)

Bacillus amyloliquefaciens présente un potentiel biofertilisant en améliorant l’approvisionnement en phosphore pour les plantes, grâce à sa capacité de solubiliser à la fois le phosphate inorganique et organique, offrant ainsi une alternative durable et écologique pour surmonter les limitations de la disponibilité en phosphore dans le sol. (Tan et al., 2013)

Solubilisation du potassium (K)

Bacillus amyloliquefaciens, en solubilisant le potassium à partir de ses formes insolubles dans le sol, contribue à rendre ce nutriment essentiel disponible pour les plantes. Les processus de solubilisation, tels que l’acidolyse et la chélation, facilitent l’absorption du potassium par les racines des plantes, ce qui, à son tour, favorise la croissance et le développement végétal. (Jiang et al., 2015)

Chélation du fer (Fe)

Bacillus amyloliquefaciens présente une capacité particulière à produire des sidérophores, des composés organiques qui ont une affinité extraordinairement élevée pour le fer sous forme Fe3+. Ces sidérophores jouent un rôle clé dans la chélation du fer, c’est-à-dire la formation de complexes solubles de fer qui peuvent être absorbés par les plantes. Cette action augmente la biodisponibilité du fer dans le sol, ce qui est crucial car les plantes ne peuvent normalement pas croître correctement dans des sols déficients en fer.

En outre, les sidérophores produits par Bacillus amyloliquefaciens ont la capacité de lier le fer disponible dans le sol, rendant ainsi ce fer indisponible aux phytopathogènes. En d’autres termes, en chélatant le fer, les sidérophores de Bacillus amyloliquefaciens contribuent non seulement à rendre le fer accessible aux plantes, mais ils jouent également un rôle dans la protection des plantes contre les agents pathogènes du sol. (Kümmerli et al., 2014)

Amélioration de la population de micro-organismes

Bacillus amyloliquefasciens augmente les populations de PGPR (Plant Growth Promoting Rhizobacteria) telles que Rhizomicrobium, Rhodanobacter, Sediminibacterium, Caulobacter, Burkholderia et Bradyrhizobium dans la rhizosphère du concombre. Ces bactéries sont connues pour favoriser la croissance des plantes en facilitant l’assimilation de nutriments. (Sharma et al., 2013)

Entre en compétition avec les pathogènes

Lorsque Bacillus amyloliquefasciens colonise les racines des plantes, une compétition s’installe pour les nutriments et l’eau entre lui et les pathogènes. Par exemple, il peut agir en tant qu’antagoniste des pathogènes du sol en compétitionnant pour le fer par la production de sidérophores, tels que la bacillibactine. (Kamilova et al., 2005)

FAQ Bacillus amyloliquefaciens BAA

Le Bacillus amyloliquefaciens (BAA) est un type de bactérie que l’on trouve dans les sols du monde entier, ainsi que dans les aliments séchés et les produits frais.

L’utilisation de Bacillus amyloliquefaciens ne devrait pas avoir d’effets nocifs sur la santé humaine. Des essais appropriés sur des animaux n’ont fourni aucune indication que Bacillus amyloliquefaciens est toxique ou infectieux pour l’homme.

Bacillus amyloliquefaciens est une bactérie Gram-positive qui favorise la croissance des plantes et qui a une capacité impressionnante à synthétiser des métabolites secondaires non ribosomiques ayant une activité antimicrobienne.

Le botrytis

Les dommages causés par ce genre de champignon sont souvent appelés pourriture grise, pourriture des bourgeons, pourriture du collet et fonte des semis. Les symptômes sont des tissus végétaux décolorés. Avec le temps, ces tissus se transforment en une moisissure grise et floue. Ce champignon peut également provoquer la fonte des semis.

Fusarium

L’espèce la plus courante de ce genre de champignons pathogènes est Fusarium oxysporum. Ce champignon est également connu sous le nom de fusariose qui désigne les symptômes visibles sur la plante. On le trouve fréquemment dans le sol et il peut rapidement tuer les cultures.

Les symptômes de la fusariose sont le flétrissement. Les plantes donnent l’impression de manquer d’eau, avec des feuilles jaunes et flétries. Les plantes finissent par mourir.

Ce champignon pénètre souvent par les racines. Si les nématodes attaquent les racines, celles-ci sont encore plus sensibles aux champignons.

Le pythium

Ce champignon pathogène est connu sous le nom de pourriture des racines. Il pénètre d’abord dans les plantes par l’extrémité des racines avant de se propager à d’autres parties de la plante. Il peut rapidement détruire les systèmes racinaires, ce qui entraîne la mort de la plante entière.

Les symptômes du Pythium se traduisent par des plantes rabougries et un dessèchement des semis. À l’examen, les racines semblent gorgées d’eau ou pourries.

Rhizoctone

Ce champignon transmis par le sol produit des symptômes tels que le flétrissement des plantes et des lésions rouges ou brunes. Il pénètre souvent dans les plantes par les racines.

Il est clair que ces pathogènes fongiques peuvent causer des dommages aux cultures. Heureusement, B. amyloliquefaciens combat ces menaces.

Bacillus amyloliquefaciens est largement utilisé comme probiotique. Il inhibe les agents pathogènes des plantes et des animaux avec un excellent effet inhibiteur.

Informations complémentaires

PoidsND
Quantité (en kg)

, ,

Marque

2 avis pour Bacillus amyloliquefaciens UAB – NATSOURCE – Utilisable en BIO

5,0
Basé sur 2 avis
5 étoiles
100
100%
4 étoiles
0%
3 étoiles
0%
2 étoiles
0%
1 étoile
0%
1-2 of 2 reviews
  1. JL
    (0) (0)
  2. M

    Tout est parfait reste le travail de la nature,merci pour vos efficacité,rapidité de traitement de commande et d’expédition impeccable !

    (0) (0)
Ajouter un avis
Currently, we are not accepting new reviews

Commentaires et question

  1. R Le bacillus Amyloliquefasciens peut être placé avec azospirulum Brasilense. Le premier dégrade la matière organique et améliore les fonctions de la plante, le deuxième fixe l'azote atmosphérique dans le sol.
  2. R AMYLO peut être stocké 2 ans à l'abri de la chaleur et de l'humidité.
  3. R Les deux produits sont applicables simultanément.