Filtrer les produits

Afficher tous les 161 résultats

Filtrer les produits

Afficher tous les 161 résultats

Lampes horticoles

Les lampes horticoles sont l’un des éléments les plus importants d’une culture d’intérieur. Que vous soyez un cultivateur hydroponique chevronné ou que vous cherchiez simplement à prolonger la saison de jardinage, il est essentiel d’acheter le bon éclairage horticole.

Dans cet article, nous examinerons tout ce que vous devez savoir sur le choix et l’utilisation des lampes de culture d’intérieur.

lampes horticoles culture indoor growshop auxine jardinerie alternative colmar

Je considère les lampes horticoles comme le premier achat le plus important pour un jardin d’intérieur (indoor garden). Sans elles, tout le reste est littéralement sans valeur.

La plupart des gens pensent que les lampes de culture indoor ne sont utilisées que dans des situations très spécifiques, mais elles ont une myriade d’usages pour les jardiniers de toutes sortes.

Voici quelques exemples d’utilisation courante des lampes de culture d’intérieur :

  • Pour faire pousser des plantes du début à la fin dans un système de culture d’intérieur
  • Pour démarrer les semences en vue de la saison de croissance du printemps
  • Pour parachever les plantes qui ont besoin d’un peu plus de soleil que la saison ne le permet
  • Pour réussir la multiplication, les semis et les boutures
  • Comme moyen d’allonger les heures de lumière du jour pour les plantes cultivées au soleil
  • Pour cultiver des plantes récoltées au stade de pousses, comme les germes, les herbes et les microgreens

Comme il y a beaucoup de raisons différentes d’utiliser des lampes horticoles, il y a beaucoup de choses à prendre en compte lorsqu’il s’agit d’acheter, d’utiliser et de prendre soin d’une lampe indoor. Cet article aborde à peu près tout ce que vous devez savoir en matière d’éclairage, avec des liens vers des guides encore plus approfondis sur des sujets spécifiques.

Qu’est qu’un spectre horticole ?

Avant d’aller plus loin, il est utile de comprendre quelques notions de base sur l’éclairage en général. En les comprenant, vous serez en mesure de voir ce qui fait qu’une lumière de culture convient mieux à un objectif particulier qu’une autre.

Visible spectrum 390-710 nm linear perceptual

Toute la lumière, visible et invisible, se situe quelque part dans un spectre. Ce spectre est mesuré en nanomètres, qui correspondent à la longueur d’onde de la lumière. La bande particulière du spectre qui nous intéresse en tant que jardiniers modernes est la plage de 400-700 nanomètres, également connue sous le nom de rayonnement photosynthétiquement actif, ou PAR.

Comme son nom l’indique, le PAR fait référence aux longueurs d’onde de la lumière que les plantes peuvent effectivement utiliser pour tous les processus liés à la photosynthèse. Dans cette bande de lumière, il y a des sous-sections que les plantes utilisent à des fins spécifiques :

  • 400-490 nanomètres – Cette lumière bleue est utilisée par les plantes principalement pendant la phase de croissance végétative
  • 580-700 nanomètres – Cette lumière rouge-orange est utilisée par les plantes pendant la phase de floraison et de fructification

Vous vous demandez peut-être : “Qu’en est-il de l’écart entre 490 nm et 580 nm ? Pourquoi les plantes n’utilisent-elles pas cette gamme ? Eh bien… vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la plupart des plantes sont vertes ? Les choloroplastes de leurs cellules absorbent la lumière bleue et rouge, mais reflètent la lumière verte, qui se trouve être la couleur que vous voyez dans la gamme 510-570nm !

Quantité et rendement lumineux

Maintenant que nous connaissons le “type” de lumière (PAR) dont les plantes ont besoin pour pousser, fleurir et fructifier, nous devons examiner la “quantité” de cette lumière que nous devons utiliser. Cela ne fait pas beaucoup de bien à vos plantes de ne pas recevoir suffisamment de lumière du bon type !

La quantité de lumière est également connue sous le nom d’intensité. L’intensité de la lumière émise par votre lampe de culture peut varier considérablement selon le type de lumière et la façon dont vous positionnez votre lampe. Un bon positionnement de la lumière est donc absolument crucial pour une croissance intérieure réussie.

La puissance fait référence à la quantité d’électricité utilisée par vos lampes de culture. Elle est mesurée en watts. Les différents types de lampes horticoles utilisent des quantités d’énergie très différentes.

En mesurant la quantité de lumière émise par votre lampe horticole avec un luxmètre ou un PARmètre vous pourrez vous faire une idée du rendement lumineux par Watt et comparer avec des lampes horticoles de technologie différentes.

luxmetre lxB pure factory

Par exemple, les LED horticoles consomment moins de watts que les lampes HPS. Cela ne signifie pas pour autant que les lampes à LED pour l’horticulture sont meilleures, mais il y a beaucoup plus de facteurs à prendre en compte.

Empreinte au sol (footprint)

L’empreinte de votre lampe horticole fait référence à la surface qu’elle couvre. Elle est fonction de la distance à laquelle vous placez votre lumière de croissance par rapport à vos plantes.

Plus la lumière est éloignée des plantes, plus l’empreinte est importante, mais plus l’intensité est faible. Le contraire est vrai si vous la placez plus près de vos plantes.

Le placement correct de vos lampes de culture indoor est un exercice d’équilibre entre la puissance calorifique, l’intensité et l’empreinte globale de la lumière. Apprendre à placer ses lampes d’horticulture est une question d’expérience.

Photopériode

La photopériode fait référence à la quantité de lumière que vous donnez à vos plantes sur une période de 24 heures. Contrairement à la culture en extérieur, vous n’êtes pas limité par le soleil, vous pouvez donc éclairer vos plantes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, si vous le souhaitez. Pour programmer la photopériode de votre jardin indoor vous utiliserez un programmateur, aussi appelé temporisateur ou plus simplement timer.

Timer mécanique

Les changements de photopériode sont un élément déclencheur pour certaines plantes. Ce changement signale à la plante qu’il est temps de commencer à fructifier ou à fleurir. Si vous faites pousser une plante comme celle-ci en indoor gardening vous devrez modifier votre photopériode pour déclencher la phase de floraison.

Quelle lampe horticole choisir ?

Maintenant que nous avons abordé certaines propriétés de base de l’éclairage horticole, examinons les différents types de lampes de culture indoor disponibles sur le marché.

C’est un sujet qui prête à confusion pour de nombreux producteurs en raison des conventions d’appellation déroutantes et des allégations parfois trompeuses des fabricants d’éclairage.

J’espère pouvoir vous éclairer (jeu de mots ^^) sur les différents types d’éclairage afin que vous puissiez prendre une décision éclairée (jeu de mot encore ^^) pour votre jardin.

Les lampes à décharge

Les lampes à décharge sont très appréciées des producteurs pour leur impressionnant rendement lumineux et leur coût relativement faible.

Halogénures métalliques (MH)

Les lampes de croissance aux halogénures métalliques, communément appelée lampes MH, sont efficaces pendant la phase de croissance végétative du cycle de vie d’une plante. En effet, elles émettent plus de lumière dans la gamme bleue du spectre. Les plantes utilisent beaucoup plus de lumière bleue dans leur phase végétative que de lumière rouge.

pure factory ilubom pure light mh w grow auxine jardinerie alternative colmar

 

Sodium haute pression (HPS)

Les lampes de culture à haute pression au sodium sont utilisées tout au long de la croissance, mais sont particulièrement appréciées pendant la phase de floraison ou de fructification. Elles émettent beaucoup de lumière rouge et orange, dont les plantes font un usage intensif pendant les dernières étapes de leur vie.

pure factory ilubom pure light hps w bloom auxine jardinerie alternative colmar

 

Halogénures métalliques céramiques (CMH)

Les lampes aux halogénures métalliques en céramique, aussi appelées CMH, ont parmi les plus intéressantes à venir sur le marché. Bien qu’elles ressemblent à une ramification des MH classiques, elles fonctionnent en fait de manière très différente.

Philips CDM W AGRO

Les cultivateurs se ruent aujourd’hui sur les lampes CMH en raison de leur rendement spectral équilibré. Elles offrent un excellent mélange de lumière bleue, orange et rouge. Cela en fait un excellent choix “full spectrum” pour les cultivateurs indoor et les jardinier modernes.

Actuellement, elles sont disponibles dans les puissances 315w et 630w et proviennent de différents fabricants réputés. Les systèmes de 315 watts remplacent généralement une lampe HPS ou MH de 400 watts, ce qui permet non seulement d’économiser de l’énergie, mais aussi d’obtenir un meilleur rendement spectral global.

Éclairage horticole fluorescent (PLL, CFL, T8)

pure light CFL grow

L’éclairage fluorescent est extrêmement populaire pour les premières étapes du cycle de vie d’une plante. De nombreux cultivateurs amateurs et commerciaux les utilisent pour le démarrage des graines, l’enracinement des boutures et le début ou le milieu de la croissance végétative.

Les éclairages fluorescents sont extrêmement efficaces d’un point de vue énergétique, n’émettent pas beaucoup de chaleur et sont disponibles dans des tailles pratiques pour les cultivateurs d’intérieur.

Bien qu’il soit possible de construire sa propre installation avec des ampoules CFL individuelles, la norme actuelle est d’utiliser des tubes fluorescents T5 de différentes tailles. Il existe également des ampoules T8 et T12, mais elles sont beaucoup moins efficaces et ont perdu de leur popularité.

Diode électroluminescente (LED)

Lorsque les lampes LED horticoles sont arrivées sur le marché, elles ont été accueillies avec un scepticisme incroyable pour deux raisons :

  • Les fabricants faisaient des déclarations incroyables sur leur efficacité et leur efficience
  • Il s’agissait d’une nouvelle technologie d’éclairage et les cultivateurs d’intérieur de la vieille école se méfiaient
  • Il y avait, et il y a toujours, un très grand nombre d’arnaques sur ce type d’éclairage.

De nos jours, l’éclairage horticole LED est plus établi et est incroyablement populaire chez certains jardiniers modernes. Les LED présentent quelques avantages uniques que la plupart des autres types d’éclairage ne peuvent pas égaler.

fluence spyder i

Tout d’abord, elles utilisent une quantité d’énergie incroyablement faible et dégagent très peu de chaleur. C’est un facteur important pour de nombreux growers qui ne veulent pas dépenser beaucoup d’argent en permanence pour éclairer leur jardin et qui n’ont pas l’espace nécessaire pour gérer une grande quantité de chaleur.

Ils sont également composés de nombreuses petites diodes, ce qui signifie que chaque diode peut être personnalisée pour émettre une longueur d’onde de lumière spécifique.

Les lampes à LED les plus avancées sont fabriquées sur mesure par les growers à l’aide de LED à puce intégrée (COB) pour un rendement lumineux maximal et une personnalisation possible.

Accessoires nécessaires pour l’éclairage de culture

La plupart (mais pas toutes) des lampes horticoles ont besoin d’un équipement supplémentaire pour fonctionner correctement. Si vous utilisez des lampes à décharges, vous avez besoin d’un ballast.

Ballasts

Ballasts magnétiques

Cette technologie a fait son temps et on ne choisit aujourd’hui de l’utiliser pour des questions de budget. Ce sont des ballast composé de bobinages cuivrés et d’un condensateur qu’on branche soi-même via un bornier. Peu sécuritaire, ces ballasts sont en revanches très bon marché et permettent tout de même des rendements acceptables.

Ballast pure light v w

Ballats électroniques

Nouvelle génération de ballast, les ballasts électroniques pour ampoules horticoles consomment moins, sont plus légers, sont généralement pré-câblés et permettent de régler l’intensité lumineuse à l’aide d’un potentiomètre.

Wattium w

Réflecteurs et cooltubes

Les réflecteurs de lumière de culture sont essentiels pour la plupart des types d’éclairage. En tant que cultivateur d’intérieur, vous voulez tirer le meilleur parti possible de vos lampes horticoles. Cela signifie que vous ne voulez pas gaspiller la lumière sur les zones du jardin que vous ne souhaite pas éclairer. De même, vous ne voulez pas sur-éclairer le centre de votre chambre de culture par exemple alors que les plantes en périphérie manquent de lumière.

reflecteur martele pure plus

Entretenir vos lampes de croissance

Quel que soit le type de lumière que vous utilisez, il est bon de suivre quelques bonnes pratiques pour vous assurer que vous tirez le meilleur parti de vos ampoules horticoles.

Ces concepts sont simples et vous permettront de rentabiliser votre investissement dans les lampes de culture.

Chauffage et refroidissement

L’un des sous-produits de la production de lumière est la chaleur. Les différents types de lampes de culture ont des niveaux de chaleur différents. Par exemple, les LED horticole produisent très peu de chaleur, alors qu’une ampoule HPS de 1000 watts en produit beaucoup.

Lors de la culture, vous devez tenir compte de la quantité de chaleur dégagée par votre lampe et la placer suffisamment loin de vos plantes pour éviter qu’elles ne brûlent.

En règle générale, les LED peuvent être placées le plus près de vos plantes, suivies des tubes fluorescents. Les lampes à décharge MH et HPS doivent être placées le plus loin possible.

Dégradation des ampoules

Toutes les ampoules de culture se dégradent avec le temps. Selon le type, certaines se dégradent beaucoup plus vite que d’autres.

Dégradation des ampoules HPS et MH

Les ampoules à décharges se dégradent avec le temps comme n’importe quelle autre ampoule, mais la raison est différente. Chaque fois que vous allumez votre lampe à décharge, la tension pulsée dépasse de loin le niveau auquel elle fonctionne normalement.

Cette impulsion endommage l’ampoule à chaque fois que vous l’allumez. Après environ 6 à 12 mois, les propriétés de l’ampoule changent suffisamment pour que le rendement spectral  horticole de l’ampoule soit nettement plus mauvais.

Dégradation des tubes fluorescents

L’éclairage fluorescent se dégrade beaucoup plus lentement que l’éclairage HPS ou MH. Il y a plusieurs raisons à cela, mais ce que vous devez savoir, c’est qu’ils ne perdent généralement qu’environ 10 % de leur luminosité après 20 000 heures. Généralement, une lampe horticole eco va plutôt se dégrader au niveau de son ballast interne qu’au niveau de l’ampoule en elle-même.

Dégradation des lampes LED horticoles

Dans l’ensemble, les ampoules LED se dégradent beaucoup plus lentement que les autres types de lampes horticoles. À titre de comparaison, une ampoule à incandescence se dégrade en 6 à 9 mois dans la même mesure qu’une ampoule à LED en 15 à 20 ans. C’est une énorme différence.

La plupart des fabricants évaluent leurs lampes LED à 50 000-100 000 heures avant que les ampoules ne se dégradent à un point tel qu’elles doivent être remplacées.

Bien que cela soit vrai, la température à laquelle les ampoules fonctionnent est un facteur énorme dans la rapidité de leur dégradation. Plus elles sont chaudes, plus elles se dégradent rapidement, ce qui fait que le nombre d’heures de fonctionnement entre 50 000 et 100 000 chute de façon spectaculaire. Attention donc aux led horticoles discount dont la faible des qualités des matériaux de dissipation ne permet pas d’offrir une durée de vie correcté.

Quand remplacer vos ampoules ?

Même si vous prenez bien soin de vos ampoules, vous devrez les remplacer de temps en temps.

En règle générale, vous devez remplacer vos ampoules HPS et MH lorsqu’elles ont atteint 50 % de dégradation. Vous pouvez le faire avec un compteur PAR.

Pour certains producteurs, il s’agit d’un processus inutilement compliqué. En règle générale, les ampoules à décharge doivent être remplacées tous les 6 à 12 mois.

HPS ou LED ?

Dans notre growshop la réponse est sans appel -> LED IS THE BEST. À une époque nous fabriquions même notre propre marque (AUXILED pour ceux qui ont connu). Aujourd’hui nous travaillons avec les meilleurs fabricant et nous tirons tous les avantages des lampes LED horticoles : meilleur goût, faible consommation, meilleur climat, plantes moins stressées. LED vs sodium ? La LED gagne haut la main.

MH ou HPS ?

L’ampoule MH s’utilise pendant la phase de croissance et pendant les deux premières semaines de la phase de floraison. La lampe MH a pour effet d’augmenter la vitesse de croissance tout en réduisant la taille des entre-noeuds. Faire un battle MH vs HPS n’a aucune sens. Elles ne s’utilisent pas au même moment.

HPS ou CFL ?

Ces deux technologies d’éclairage horticole ne sont pas comparables. Il ne s’utilise strictement pas aux mêmes moments du développement de la plante. La CFL est utile en phases de bouturage, germination et début de croissance. La HPS est utile en fin de cycle c’est à dire pendant la floraison et la fructification.

La lumière ne fait pas tout. Le choix de la chambre de culture et des appareils de gestion du climat est tout aussi important pour la réussite de votre culture d’intérieur.