Filtrer les produits

7 résultats affichés

  • 10,90  Ajouter au panier
  • 14,90  Lire la suite
  • 9,90  Ajouter au panier
  • 5,52 9,90  Choix des options Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
  • 12,90  Ajouter au panier
  • 6,90  Ajouter au panier
  • 11,90  Ajouter au panier

7 résultats affichés

Comment utiliser les hormones de bouturage ?

Si vous voulez que vos boutures prennent un bon départ, c’est à vous de leur fournir ce dont elles ont besoin pour grandir.

L’eau et la lumière du soleil sont les deux éléments essentiels, non ? Lorsque vous essayez de multiplier des boutures de plantes, ces éléments sont importants, c’est certain.

Cependant, beaucoup de gens en négligent l’importance. Si vous êtes curieux de savoir comment utiliser l’hormone de bouturage sur les boutures pour améliorer le bouturage, vous êtes au bon endroit.

Dans ce guide, nous vous dirons tout ce que vous devez savoir sur ce produit et comment il peut vous aider à augmenter les chances de réussite de votre plante.

Qu’est-ce que l’hormone de bouturage ?

L’hormone de bouturage est une préparation qui stimule et encourage la croissance des racines.

Normalement utilisée sur les boutures, elle est conçue pour vous donner les meilleures chances de succès lorsque vous prenez une bouture d’une plante et que vous essayez d’en faire pousser une nouvelle identique à la plante mère (un clone).

Ce processus de propagation est connu sous le nom de bouturage d’une plante, et nous avons rédigé ce guide à ce sujet si vous êtes un débutant !

L’utilisation de l’hormone de bouturage est un moyen fiable de bouturer vos plantes préférées. Utilisée correctement, elle aide une bouture à développer des racines plus rapidement. Des études montrent que les boutures auxquelles on a appliqué ce produit deviennent plus fortes que les boutures qui n’ont pas reçu l’hormone.

Vous pouvez l’utiliser sur des boutures de racines, des boutures de tiges et des boutures de feuilles, et elle est disponible sous forme de gel, de poudre et de liquide. Nous allons parler plus en détail des différents types dans un instant.

Sur quelles plantes peut-on utiliser l’hormone de bouturage ?

Beaucoup de gens l’utilisent sur les plantes ornementales et les plantes grasses, bien que vous puissiez techniquement utiliser l’hormone de bouturage sur à peu près n’importe quelle plante que vous avez l’intention de faire pousser à partir d’une bouture.

Vous pouvez même l’utiliser sur différente partie de plante, y compris les pousses fraîches, les racines, les feuilles et même les tiges ligneuses.

Elle augmentera vos chances de réussite du boutrage. Vous pouvez même l’utiliser sur des plantes en fleurs, à condition de laisser les fleurs se faner avant de prélever votre bouture.

Certains types de boutures nécessitent l’utilisation d’une plus grande quantité d’hormone de bouturage que d’autres. Vous pouvez vous en rendre compte en examinant l’aspect d’une tige.

Les boutures de bois non-ligneuse n’ont souvent pas besoin d’hormones, car elles sont capables de s’enraciner uniquement dans l’eau. La plupart des herbes fournissent des boutures de bois tendre, notamment le basilic, la mélisse et la menthe.

Il existe d’autres plantes (y compris certaines herbes) qui produisent des boutures plus rigides, ligneuses. Par exemple, le romarin et le thym produisent des tiges brunes et dures. Ces plantes peuvent nécessiter davantage d’hormone de bouturage.

Dois-je utiliser une hormone de bouturage ?

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’utiliser une hormone de bouturage lorsque vous multipliez de nouvelles plantes, mais il serait sage de le faire.

L’utilisation d’une hormone de bouturage vous aidera à augmenter le taux de réussite de l’enracinement, c’est-à-dire le nombre de boutures qui prennent racine et deviennent de grandes plantes.

Le plus souvent, vous n’aurez pas 100 % de vos boutures qui prennent racine. C’est pourquoi les cultivateurs prennent plus de boutures qu’ils ne prévoient d’en utiliser. Mais avec les bonnes hormones, vous pouvez augmenter votre taux de réussite.

Elles peuvent également accélérer considérablement le processus d’enracinement de vos plantes, ce qui vous permet de récolter plus rapidement. Commencer des boutures plutôt que des graines est un processus plus rapide.

Avec les hormones de bouturage, les plantes peuvent commencer à s’enraciner en une semaine à peine. Cela rend le processus plus rapide et plus efficace, et c’est un produit intelligent dans lequel investir si vous vous souciez de la vitalité de vos plantes.

Quels sont les différents types d’hormones de bouturage ?

Il existe plusieurs types d’hormones de bouturage que vous pouvez utiliser, notamment les hormones en poudre ou en comprimé, les gels de bouturage et les sprays de bouturage. Tous ces produits ont essentiellement le même effet, mais il existe quelques différences essentielles.

Gel de bouturage

Nous recommandons d’utiliser un gel de bouturage si possible, car c’est facile. Le principal avantage du gel de bouturage est qu’il est pratique et ne nécessite aucune dilution.

Il n’est pas aussi salissant qu’une poudre et offre également une texture plus épaisse pour mieux adhérer aux tissus végétaux.

Poudre d’enracinement

Vous pouvez également utiliser une poudre. Les hormones de bouturage en poudre ont une consistance similaire à celle du talc (ou de la farine) et sont souvent utilisées dans les exploitations professionnelles.

La poudre est facile à utiliser et ne nécessite pas de réfrigération. Elle a également l’une des plus longues durées de conservation de toutes les hormones de bouturage, mais elle est souvent considérée comme moins efficace qu’une hormone de bouturage en gel car elle n’adhère pas aussi bien à la bouture.

Pastille de bouturage

Une hormone de bouturage en comprimé ou en pastille est parfois utilisée. Vous devrez d’abord la diluer.

Une pastille de boutrage sera beaucoup plus pratique et moins salissante qu’une hormone en poudre.

Vous pouvez également ajuster la concentration pour répondre aux besoins des plantes que vous enracinez, ce qui la rend plus personnalisable.

Comment utiliser l’hormone de bouturage pour enraciner plus rapidement les plantes ?

Vous êtes venu ici pour apprendre comment utiliser l’hormone de bouturage sur les boutures, alors entrons dans le vif du sujet ! Bien que vos stratégies et techniques d’application du produit varient en fonction du type de plante que vous cultivez, il existe en général quelques conseils rapides que vous pouvez suivre.

Commencez par prendre vos boutures

Commencez par prélever une bouture de tige fraîche et saine sur une plante mère. Veillez à utiliser des outils propres pour éviter toute contamination et ne prélevez des boutures que sur des plantes saines et vigoureuses.

N’oubliez pas que vos boutures ne seront que des répliques de la génétique des plantes mères, vous ne voulez donc que les candidats les plus sains !

Vous devez prélever une bouture à partir d’une extrémité en croissance d’environ 10 à 20 cm de long. Coupez les quelques centimètres supérieurs de la tige, près d’un nœud. Enlevez les fleurs et les feuilles du bas.
Appliquez votre hormone de bouturage sur la tige.

Immédiatement après avoir prélevé votre bouture, il est temps d’appliquer l’hormone de bouturage. Le processus exact dépend de l’utilisation d’un gel ou d’un comprimé, mais pour les besoins de cet article, nous supposerons que vous utilisez un gel car c’est le plus facile.

Mettez un peu d’hormone de bouturage dans un pot séparé afin de ne pas plonger les tiges directement dans le flacon. Vous éviterez ainsi la contamination croisée de différentes plantes ou souches.

N’appliquez pas l’hormone de bouturage plus haut que la profondeur de plantation. Cela ne nuira pas nécessairement à votre plante, mais ce sera un gaspillage de produit.

Placez la bouture dans votre mini-serre ou dans un propagateur hydroponique.

boutures de chanvre dans une mini serre
boutures de chanvre dans une mini serre

boutures de chanvre dans un propagateur aeroponique
boutures de chanvre dans un propagateur aeroponique

Une fois que vous avez appliqué de gel ou de poudre d’enracinement, il est temps de la placer dans un propagateur aéroponique ou dans un substrat de bouturage comme une pastille de tourbe ou un cube de laine de roche en fonction de la façon dont vous allez cultiver.

Nous vous recommandons d’utiliser un propagateur, car cela accélère considérablement le processus et vos chances de réussite.

Sinon, plantez votre bouture dans un substrat adapté ou un plug, en faisant un trou avec un crayon ou un outil de diamètre similaire. Le trou de plantation doit être suffisamment large pour que votre hormone ne soit pas essuyée lorsque vous insérez la bouture dans le sol.

Éliminez les poches d’air autour de la bouture en tapotant légèrement, puis arrosez et gardez la bouture au chaud. Nous vous recommandons de prévoir une source de lumière, mais rien de trop puissant. Une simple barre LED de faible puissance fera parfaitement l’affaire.

Bouture de feuille ou bouture de tige ?

Si vous prévoyez de bouturer une coupe de feuille (ce que vous pouvez faire si vous travaillez avec une plante comme une succulente qui n’a pas de tige), vous devrez appliquer l’hormone de bouturage sur la partie de la feuille qui est la plus proche du centre de la plante.

Recouvrez-la d’un mélange de substrat sans terre comme la perlite ou la pumice et plantez la feuille à mi-hauteur. Si votre feuille a une tige plus courte, vous pouvez la tremper dans l’hormone de bouturage et la planter comme vous le feriez avec une bouture de tige.

Peut-on utiliser trop d’hormone de bouturage ?

Lorsque vous appliquez ce produit, vous devez faire attention à ne pas en utiliser trop peu, car cela ne produira aucun effet sur la plante et votre argent sera gaspillé.

Mais l’utilisation d’une trop grande quantité est encore plus dangereuse. Pensez-y de cette façon. Vos hormones sont comme des engrais, et nous savons tous à quel point les plantes peuvent facilement être brûlées par une suralimentation en engrais !

Cela peut provoquer le flétrissement et le jaunissement de la plante.