Filtrer les produits

Afficher tous les 5 résultats

  • 3,85 16,90  Voir le produit
  • 2,95 7,49  Voir le produit
  • 6,90 9,90  Voir le produit
  • 6,90 9,90  Voir le produit
  • 5,90  Voir le produit

Afficher tous les 5 résultats

Engrais orchidée

Donner de l’engrais orchidée est essentiel pour favoriser la santé générale des orchidées. La sur-fertilisation des orchidées entraîne des extrémités de feuilles sèches et des extrémités de racines brûlées. En revanche, les orchidées qui n’ont pas été fertilisées sont plus petites, avec moins de fleurs et une croissance globalement moins vigoureuse. Apprenez ci-dessous comment fertiliser correctement vos orchidées pour que vous puissiez faire pousser de magnifiques orchidées.

La fréquence idéale de fertilisation des orchidées est une semaine sur trois par doses légères. Cela signifie que 3 semaines sur 4, fertilisez faiblement vos orchidées avec une solution d’engrais orchidée diluée, environ 1/2 à 1/4 de la dose indiquée sur le flacon. La quatrième semaine, lorsque vous arrosez votre orchidée, n’utilisez pas d’engrais. Utilisez de l’eau pure qui aura l’avantage de rincez le substrat de culture et d’éliminer toute accumulation de sel nutritif.

Quand donner de l’engrais orchidée ?

La plupart des orchidées cultivées poussent dans des climats tropicaux ou subtropicaux avec une saison humide et une saison sèche. Pendant la saison humide, les orchidées se développent vigoureusement en produisant de nouvelles pousses, c’est le moment de donner de l’engrais. Pendant la saison sèche, l’orchidée ne produit pas de nouvelles racines ou feuilles et n’a pas besoin d’être fertilisée.

Bien que toutes les orchidées ne suivent pas strictement ce schéma de croissance et de dormance, la capacité à reconnaître la croissance active et la dormance vous aidera à nourrir correctement vos orchidées. Certaines orchidées semblent être en croissance constante et doivent être fertilisées régulièrement tout au long de l’année. En revanche, d’autres orchidées comme les Coelogyne entrent en dormance pendant l’hiver ou la saison sèche et ne nécessitent aucun engrais orchidée avant le printemps ou la saison humide.

Heureusement, votre orchidée vous dit quand elle a besoin d’engrais, et quand elle n’en a pas besoin. Une nouvelle croissance signifie « J’ai faim, nourris-moi » et pas de nouvelle croissance signifie « Je me repose. Ne me nourris pas. » Le cultivateur d’orchidées observateur lira les signes et saura quand il faut nourrir et quand il ne faut pas. La fertilisation des orchidées est essentielle pour favoriser la santé globale de l’orchidée, mais elle doit être effectuée correctement.

Habitat naturel

Imaginez que votre orchidée pousse dans son habitat naturel. De nombreuses orchidées sont épiphytes, ce qui signifie qu’elles poussent sur des arbres, des rochers ou d’autres hôtes. Même les orchidées semi-terrestres ont des racines peu profondes qui poussent à la surface du sol à travers les feuilles et la terre meuble, plutôt que de creuser profondément dans la terre. Si les orchidées sont adaptées pour s’épanouir avec des quantités relativement faibles de nutriments, cela ne signifie pas que votre orchidée ne bénéficiera pas d’un engrais orchidée.

Les orchidées ont besoin de pluies régulières qui ruissellent dans leurs racines. De plus, dans la nature, les orchidées bénéficient de processus biologiques et chimiques qui leur fournissent les nutriments nécessaires.

Les orchidées cultivées ne bénéficient pas de ces processus naturels et ne recevront pas les nutriments nécessaires à moins que nous ne les nourrissions avec des nutriments sous forme d’engrais orchidée.

 

Les types d’engrais orchidée

Les orchidées ont besoin de macronutriments et de micronutriments. Les macronutriments sont nécessaires en plus grande quantité et comprennent l’azote, le phosphore et le potassium. Les micronutriments sont des oligo-éléments qui sont nécessaires en plus petites quantités, mais qui sont néanmoins vitaux pour une bonne santé. Les micronutriments comprennent le fer, le manganèse, le bore, etc. Quel que soit l’engrais orchidée que vous choisissez, recherchez un engrais complet. Cela signifie que l’engrais contient à la fois des macro et des micronutriments.

Engrais Organique

Les engrais organiques sont fabriqués à partir de sources naturelles telles que les poissons, les algues, émulsions de varech, os broyés, farine de sang, fumier. Les concentrations en macro et micronutriments sont plus faibles que celles de leurs homologues inorganiques. En outre, les engrais organiques dépendent de processus biologiques et chimiques pour faire effet.

Le principal inconvénient des engrais organiques est leur odeur. Quelle que soit la matière organique utilisée pour fabriquer l’engrais, c’est ce que vous sentirez. Bien sûr, l’odeur se dissipe, surtout une fois que l’engrais a séché.

Certains cultivateurs d’orchidées utilisent une combinaison d’engrais organiques et inorganiques avec d’excellents résultats. L’engrais organique a également l’inconvénient de favoriser les processus biologiques dans le substrat. Les substrats pour orchidée en matières végétales comme les écorces de pin ou les éclats de coco se dégrade alors plus rapidement.

Engrais minéraux

Un engrais orchidée minéral complet est un moyen fiable de nourrir les orchidées. Bien que les formules varient en fonction de l’objectif recherché, certaines favorisent la floraison, d’autres stimulent la croissance des racines et d’autres encore encouragent la croissance des feuilles. Vous pouvez compter un bon résultat tant au niveau de la croissance des plantes que de la floraison.

Engrais à libération lente

L’idée derrière un engrais à libération lente est que vous le faites une fois, puis vous n’avez plus à vous en soucier pendant plusieurs mois. Comme ces engrais dépendent de processus chimiques dans le sol, ils ne sont pas très efficaces pour les orchidées, dont la majorité ne poussent pas dans la terre, mais dans des mélanges bien aérés et à drainage libre. En outre, les engrais à libération lente peuvent brûler les racines sensibles des orchidées. Bien que certains cultivateurs utilisent avec succès des engrais à libération lente pour faire pousser des orchidées, il y a de fortes chances que vous, et moi, ayons plus de succès avec des applications régulières d’engrais qui vous donnent plus de contrôle.

Lire l’étiquette des engrais orchidée

Je suis sûr que vous avez remarqué que sur l’étiquette de chaque engrais, il y a trois chiffres séparés par des tirets. Vous pouvez voir quelque chose comme 2-3-2. Ces chiffres représentent le NPK, c’est à dire les pourcentages en azote, phosphore et potassium. L’étiquette indique également les micronutriments que l’engrais contient.

Voici ce que signifient ces chiffres. Les numéros des engrais sont représentatifs d’un pourcentage. Par exemple, si l’étiquette de l’engrais indique 7-7-7. Cela signifie qu’il y a 7 % d’azote, 7 % de phosphore et 7 % de potassium. Bien que ces chiffres ne totalisent pas 100 %, ils représentent une concentration. Plus les chiffres sont bas, plus la concentration des nutriments respectifs est faible.

Un engrais équilibré signifie que les macronutriments ont un pourcentage égal. Par exemple, un engrais 3-3-3 est composé d’une solution de 3 % d’azote, 3 % de phosphore et 3 % de potassium. Éventuellement d’autres sels minéraux peuvent être également présents.

Avantages de l’azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K)

Azote

Le premier chiffre figurant sur l’étiquette d’un engrais est toujours l’azote. L’azote favorise un feuillage sain et luxuriant. Un engrais à forte teneur en azote est recommandé si vous utilisez un substrat de plantation à base de bois. Utilisez cet engrais lorsque vous remarquez la formation de nouvelles feuilles.

Certains engrais azotés sont à base d’urée. L’urée devient une forme utilisable d’azote lorsqu’elle se combine avec les bactéries présentes naturellement dans le sol. Comme les orchidées ne poussent pas dans un sol au sens traditionnel du terme, mais le plus souvent dans de l’écorce de pin et d’autres mélanges de rempotage aérés, les orchidées n’absorbent pas l’azote qui dépend de ce processus. L’azote à base d’urée ne nuit pas à l’orchidée, mais elle n’absorbe pas non plus l’azote sous cette forme. En revanche l’azote uréique réduit la durée de vie du substrat.

Lorsque vous fertilisez vos orchidées, pour tirer le meilleur parti de l’azote contenu dans l’engrais, achetez un engrais qui n’est pas à base d’urée.

Phosphore

Le deuxième chiffre fait référence au phosphore. Pour favoriser les fleurs, utilisez un engrais plus riche en phosphore lors ce que vous voyez les hampes florales commencer à se former. Une fois que l’orchidée est prête à fleurir, que vous voyez apparaître des épis de fleurs, diminuez voir supprimer l’apport d’engrais orchidée.

Potassium

Le potassium est le troisième chiffre de l’étiquette et est important pour le développement d’un système racinaire solide, y compris pour le bien-être général de vos orchidées. Le potassium aide également à combattre les parasites et les maladies et à récupérer après des conditions défavorables comme le froid et la sécheresse.

Accumulation de sels

La fertilisation est un moyen important d’apporter à vos orchidées les nutriments essentiels qu’elles n’obtiendront pas avec l’eau seule. La clé d’une bonne fertilisation est de ne pas en faire trop. Les orchidées sont sensibles au sel. Et le sel est le support des minéraux que l’on trouve dans les engrais. Une trop grande quantité d’engrais orchidée brûlera les plantes et décomposera plus rapidement les milieux de culture.

Évacuez régulièrement les sels d’engrais du terreau en laissant de l’eau propre circuler à travers le terreau une ou deux fois par mois lors de l’arrosage.

Les extrémités des feuilles qui sont brunes et cassantes et les extrémités des racines qui sont brunes et ternes au lieu d’être vertes et dodues sont quelques indicateurs d’une teneur élevée en sel dans le terreau.

En outre, les racines qui poussent en tant que racines aériennes au lieu de descendre dans le milieu de culture sont un autre indice que la teneur en sel est trop élevée.

Certains mélanges de rempotage absorbent plus de sels que d’autres (éclats de coco, billes d’argile). Cela ne signifie pas qu’il faille nécessairement éviter ces milieux, mais qu’il faut en être conscient que pour pouvoir éliminer les sels il faudra changer de milieu de culture si nécessaire.

Rinçage des excès de sels nutritifs

Pour lessiver les sels du du substrat et du pot, il suffit de faire tremper le pot d’orchidée dans de l’eau distillée pendant environ une heure. Une semaine plus tard, répétez le processus. C’est assez simple.

Nécessité d’un rempotage

Le lessivage des sels du milieu de culture réduira les sels du milieu et des pots en argile, mais inévitablement, vous devrez rempoter votre orchidée. Une fertilisation régulière et légère pendant la croissance active, le rinçage et le lessivage des sels selon les besoins retarderont la nécessité de rempoter. Bien sûr, votre orchidée peut devenir trop grande pour son pot et le milieu de culture se dégrade.

FAQ

Pourquoi donner de l’engrais à votre orchidée ?

Vous pouvez toujours reconnaître une orchidée qui a été correctement fertilisée. Les fleurs sont plus grandes et plus nombreuses. Le système racinaire est vigoureux et fort. Les feuilles sont brillantes et saines. Comme les orchidées deviennent plus fortes lorsqu’elles sont bien nourries, la fertilisation des orchidées est essentielle pour une culture réussie.

Quel est le cycle de croissance d’une orchidée ?

Vous avez peut-être remarqué que parfois vos orchidées semblent ne rien faire du tout, alors que d’autres fois, vous remarquez l’apparition de feuilles, la formation d’épis de fleurs et le développement de nouvelles racines. Ce sont toutes des parties du cycle de vie de l’orchidée, y compris le cycle de repos. L’observation du cycle de croissance de l’orchidée vous aidera à savoir quand il faut donner de l’engrais orchidée.

Quand ne pas mettre d’engrais orchidée ?

Comme indiqué ci-dessus, vous observerez des périodes où l’orchidée entre en dormance. Pendant cette période de repos, vous ne verrez pas de fleurs, de racines ou de feuilles pousser. C’est le signe qu’il faut arrêter de fertiliser votre orchidée. Si l’orchidée est en dormance, réduisez également l’arrosage. Lorsque de nouvelles pousses apparaissent, l’orchidée entame la phase suivante de son cycle de croissance et bénéficiera à nouveau d’un apport d’engrais orchidée.

Il est également conseillé d’attendre quelques semaines avant d’apporter de l’engrais, lorsque les bourgeons commencent à se former. L’apport d’engrais pendant le développement des bourgeons peut entraîner leur chute, ce que vous ne voulez pas.

Enfin, si votre orchidée est malade ou stressée, attendez pour la fertiliser qu’elle ait récupéré. Par exemple, si votre orchidée a été trop arrosée et a perdu ses racines, placez-la dans un endroit ombragé et augmentez l’humidité. Vous pouvez fabriquer une mini-serre en plaçant un sac en plastique transparent sur l’orchidée.

Dois-je donner de l’engrais à mon orchidée pendant sa floraison ?

Fertilisez une fois que la dernière fleur est tombée de votre orchidée. Lorsque votre orchidée est au repos, essayez de la fertiliser au moins une fois par mois et au maximum toutes les deux semaines. … Vous pouvez fertiliser votre orchidée pendant qu’elle est en fleur, mais ce n’est pas vraiment nécessaire.