Mon panier

Paiement en plusieurs fois sans frais

Livraison gratuite à partir de 59€ (max. 30kg)

Paiement 100% sécurisé
palmier dinterieur

Le palmier d’intérieur : Guide de culture

Table des matières

Vous cherchez à ajouter un peu d’allure tropical à votre décor intérieur ? Il n’y a aucune autre plante qui donne mieux cet effet que le palmier et voici tout ce que vous devriez savoir sur les soins des palmiers d’intérieur pour vous assurer que votre palmier prospère lorsqu’il est gardé à l’intérieur.

Les palmiers d’intérieur en un coup d’œil

Avec autant de variétés parmi lesquelles choisir (un nombre impressionnant de 2 600 espèces de palmiers dans le monde), vous devrez certainement faire quelques recherches sur votre espèces de palmier en particulier pour lui offrir les meilleurs soins. Cela dit, les palmiers partagent généralement un ensemble d’exigences de base largement identiques, ils s’adaptent facilement à la culture en intérieur et ils peuvent également supporter une certaine négligence de la part de leur propriétaire. Tout en purifiant l’air que vous respirez !

La plupart des palmiers poussent bien à l’intérieur si vous leur fournissez une lumière vive et indirecte et si vous maintenez le sol de leurs pots humide la plupart du temps. Veillez à ce qu’il y ait un peu d’humidité dans l’air et tenez le palmier à l’écart des courants d’air froid et des souffles d’air sec et conditionné. Avec des soins appropriés, votre palmier en pot sera agréable à regarder pendant de nombreuses années et grandira en même temps, mais n’oubliez pas que vous ne devez jamais couper la cime de votre palmier !

Soins du palmier d’intérieur

Il se peut que le prix de certains de ces palmiers soit plus élevé que celui d’autres plantes d’intérieur courantes, mais nous sommes convaincus que l’ambiance tropicale qui s’en dégage vaut bien ce supplément ! Quoi qu’il en soit, orner votre intérieur avec l’un de ces palmiers ne sera pas un gaspillage d’argent tant que vous serez en mesure de respecter ces règles essentielles d’entretien des palmiers d’intérieur.

  1. Une lumière vive et indirecte

Les palmiers d’intérieur ont une préférence naturelle pour l’ombre, ce qui les rend idéalement adaptés aux bâtiments peu ensoleillés. En règle générale, les palmiers sont les plus heureux lorsqu’ils sont cultivés dans une lumière vive et indirecte, mais ils peuvent également survivre à l’hiver lorsque la lumière est beaucoup plus faible.

Cela ne veut pas dire qu’ils s’en sortent bien dans l’obscurité totale ; s’il n’y a pas de lumière naturelle dans la pièce, procurez-vous une lampe horticole pour votre plante. Ne l’exposez pas non plus à l’autre extrême : si vous souhaitez donner un peu d’air à votre palmier d’intérieur en été, placez-le dans une zone ombragée afin qu’il ne souffre pas d’un ensoleillement excessif et direct. En cas de coup de soleil ses feuilles deviennent rouges à brunes puis finissent par craquer et tomber. La culture d’intérieur du palmier près d’une fenêtre donnant au Nord et sans exposition directe à la lumière du soleil est en général la meilleure option.

  1. La bonne quantité d’humidité

Comme c’est le cas pour de nombreuses plantes d’intérieur populaires, il est crucial de trouver le bon équilibre pour l’arrosage des palmiers. Votre palmier peut tolérer un manque d’eau, mais il ne prendra vraiment vie que si vous l’arrosez régulièrement. Mais attention : ne l’arrosez pas trop non plus ! Si vous gardez votre palmier dans un pot placé dans une soucoupe remplie d’eau stagnante, vous risquez de provoquer une la pourriture des racines et la mort de votre palmier.

Dans la mesure du possible, essayez de maintenir le sol uniformément humide. Pour cela, un bon drainage dans votre pot est essentiel. Arrosez votre plante chaque fois que vous remarquez que les 3 premiers centimètres de terre sont secs. Observez les feuilles de votre palmier si leurs extrémités deviennent brunes, vous devrez arroser votre palmier plus souvent. Si à l’inverse, il a des feuilles jaunes cela signifie que vous avez arrosé la plante trop généreusement.

  1. Un mélange de terre meuble

Les palmiers d’intérieur sont généralement faciles à satisfaire en ce qui concerne le sol dans lequel ils se trouvent, et un terreau commercial ordinaire les rendra parfaitement heureux. Un mélange de terre meuble et poreux donnera les meilleurs résultats, car il facilite le drainage de l’eau et la circulation de l’air dans le pot de votre plante. En d’autres termes, un drainage efficace permet d’obtenir un palmier en bonne santé.

Les mélanges de rempotage sont composés de matériaux légers tels que la tourbe et la perlite, et ils sont conçus pour augmenter la porosité du sol ce qui contribue à améliorer le drainage de la plante. Utilisez de la pouzzolane, de la perlite ou des billes d’argile pour alléger votre terreau et placer une couche de drainage au fond du pot.

  1. Un peu d’engrais (pendant la saison de croissance)

Vos plantes d’intérieur n’ont pas besoin d’être trop fertilisées, mais elles vous seront certainement reconnaissantes si vous les nourrissez quand même. Apportez de l’engrais pour plantes d’intérieur pendant la saison de croissance, c’est-à-dire au printemps et en été. La fertilisation en automne et en hiver n’est pas recommandée et peut même faire plus de mal que de bien.

Certaines variétés de palmiers sont connues pour être sensibles aux engrais synthétiques. Veillez donc à utiliser des engrais organiques à la place. Il existe de nombreux types d’engrais organiques pour plantes que l’on peut acheter dans les jardineries, y compris des engrais dédiés aux palmiers qui contiennent exactement le type de cocktail de micronutriments et de potassium nécessaire pour donner un coup de fouet à vos palmiers.

Nous vous conseillons les engrais suivants :

  • ghe terra aquatica pro organic grow l
    Pro Organic GROW – Engrais organique de croissance – Terra Aquatica / GHE
    9,00 13,50 
  • engrais palmiers ml wilma
    WILMA Engrais Palmiers
    2,95 12,95 
  • plagron engrais indoor ml ml l alga grow auxine jardinerie alternative colmar auxine jardinerie alternative colmar
    ALGA GROW – Engrais organique de croissance UAB – Plagron
    7,25 68,97 
  1. Une taille soignée

Les feuilles des palmiers peuvent jaunir ou brunir naturellement en vieillissant. Mais avant de sortir votre sécateur, n’oubliez pas que les vieilles frondes décolorées continuent d’être une source précieuse d’engrais pour votre palmier, même si vous les trouvez un peu inesthétiques ! En effet le palmier récupère les nutriments dans les vieilles feuilles avant de s’en débarasser.

Une taille excessive signifie que vous rendez les choses plus difficiles pour votre plante, alors taillez votre palmier avec précaution, et n’enlevez les feuilles que lorsqu’elles sont devenues complètement brunes. Ne coupez pas toute la fronde jusqu’à la tige du palmier juste parce que les extrémités sont décolorées, et ne taillez jamais votre palmier pour réduire sa taille.

  1. Pesticides naturels

Tout comme de nombreuses autres plantes d’intérieur, votre palmier d’intérieur peut être attaqué par un certain nombre d’insectes. Les tétranyques tisserands (araignées rouges) sont des ravageurs courants, mais les cochenilles peuvent aussi attaquer votre palmier de temps en temps. Plutôt que de combattre ces visiteurs indésirables à l’aide de pesticides chimiques et d’empoisonner votre intérieur attaquez-les plutôt avec des solutions non toxiques et des pesticides naturels.

  • poudreuse bars birchmeier dr
    Poudreuse 3 bars – BIRCHMEIER DR 5 – Pulvérisateur à terre de diatomée
    149,00 
  • terre de diatomee
    Terre de diatomée
    10,45 41,95 
  • huile de neem lustrant
    Huile de neem 250 ml – Lustrant bio-protecteur – AUXINE
    16,20 

Il s’agit d’huiles organiques et horticoles ainsi que de savons insecticides et de terre naturelle de diatomée. Quel que soit le remède que vous choisissez, il est important que vous commenciez le traitement immédiatement. Vous pouvez également augmenter l’humidité de l’air autour de votre palmier afin d’éloigner les araignées rouges ce qui, par ailleurs, permettra à votre plante tropicale de se sentir plus à l’aise.

  1. Un pot bien choisi pour le palmier d’intérieur

La plupart des palmiers ont un système de racines peu profond et n’aiment pas être rempotés trop souvent, alors laissez-les pousser dans le même pot pendant quelques années jusqu’à ce qu’ils aient complètement rempli le pot. C’est également une méthode efficace pour contrôler leur taille. Si vous leur donnez plus d’espace pour étirer leurs racines dans leurs pots, de nombreuses variétés de palmiers d’intérieur populaires pousseront peut-être un peu trop vite à votre goût.

Le pot que vous choisissez sera probablement suffisant pendant au moins deux ans. Pour commencer, prenez un pot avec des trous de drainage pour vous faciliter l’entretien des palmiers d’intérieur ! Nos pots en plastique carré professionnels sont tout à fait adaptés.

  • culmybmcu pot carre pure pot noir litres xxcm auxine jardinerie alternative colmar
    Pot 18L Pure Pot
    2,90 
  • air pot taille a litres auxine jardinerie alternative colmar
    Air-pot taille de 1 à 38 Litres | Superoots
    1,80 16,00 
  • pot carre noir npb nuevo pasquini y bini super vega
    Pot 16L – 30,5×30,5×30,5cm – NPB SUPERVEGA
    3,85 

Comment entretenir un palmier d’intérieur ?

De nombreuses espèces de palmiers d’intérieur existent. Voici les plus courantes et les plus faciles à maintenir.

Le palmier de montagne (Chamaedorea elegans)

L’un des palmiers les plus populaires utilisés comme plantes d’intérieur est le palmier de montagne (Chaemaedorea elegans). Il s’agit d’une petite espèce originaire des forêts tropicales d’Amérique. Il a un port compact et touffu et de belles feuilles bien réparties. C’est un grand palmier d’intérieur.

chamaedorea elegans
Chamaedorea elegans
  • Difficulté : Facile à cultiver
  • Exposition : ce palmier d’intérieur préfère une lumière indirecte moyenne à forte, mais il peut tolérer des conditions de faible luminosité. Il se plaît dans les endroits où il y a une bonne lumière indirecte tôt le matin ou l’après-midi.
  • Climat : Cette plante pousse mieux dans une maison où l’humidité est moyenne et où la température est comprise entre 18°C et 25°C.
  • Arrosage : Arrosez une fois par semaine ou toutes les deux semaines. Laissez le sol s’assécher entre les arrosages et évitez de trop arroser. Réduisez l’arrosage en hiver.
  • Fertilisation : Nourrissez-le avec un engrais de base une fois par mois ou tous les deux mois pour le garder en bonne santé.
  • Taille : Peut atteindre une hauteur 3 mètres
  • Toxicité : Non toxique

Palmier Aréca ou palmier multipliant (Dypsis lutescens)

Dysis lutescens est communément appelé Aréca ou palmier multipliant. C’est une espèce de palmier originaire de Madagascar. C’est le palmier le plus commun.

  • Difficulté : facile à cultiver
  • Exposition : ce palmier d’intérieur préfère une lumière indirecte forte, mais il peut tolérer des conditions de faible luminosité. Un ensoleillement direct fait roussir ses feuilles.
  • Climat : Cette plante pousse mieux dans une maison où l’humidité est moyenne et où la température ne descend pas en dessous de 10°C.
  • Arrosage : Supporte une sécheresse occasionnelle, pousse mieux dans un sol modérément humide. Laissez le sol s’assécher avant le prochain arrosage.
  • Fertilisation : Nourrissez-le une fois par mois au printemps et en été pour le maintenir dans sa meilleure forme.
  • Taille : Adulte environ 2,5 mètres
  • Toxicité : Non toxique
palmier dypsis lutescens
palmier Dypsis lutescens

Le palmier dattier (Phoenix roebelenii)

Le palmier dattier pygmée (Phoenix roebelenii) est un palmier nain originaire du sud de la Chine. Il est également appelé palmier dattier miniature (en raison de sa taille).

Les palmiers dattiers pygmées restent raisonnablement petits. Les feuilles étroites mesurent environ 1 mètre de long et sont vertes brillantes, vertes argentées ou vertes plus foncées. Elles forment une couronne au sommet d’un tronc mince. La base de la couronne présente souvent de nombreuses bases de feuilles conservées, ce qui donne à ce palmier un caractère distinctif.

phoenix roebelenii
Phoenix roebelenii
  • Difficulté : Le palmier dattier pygmée est facile à cultiver et à entretenir.
  • Exposition : Plein soleil
  • Climat : Tolère les gelées légères (-5°C). Idéal sur un balcon ou une terrasse mais à garder à l’intérieur en hiver
  • Arrosage : Arrosage espacé mais en quantité
  • Fertilisation : Donnez un engrais riche au potassium pendant la croissance
  • Taille : Jusqu’à 2,5 mètres quand il est cultivé en pot
  • Toxicité : Non toxique

Faux palmier (Cycas revoluta)

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un “vrai palmier”, c’est une plante d’intérieur qui ressemble a un palmier. Le Cycas revoluta mérite de figurer sur notre liste compte tenu de sa popularité en tant que plante d’intérieur. Il présente un port dressé, un tronc en forme d’ananas et de jolies feuilles plumeuses. Il est originaire du sud du Japon.

  • Difficulté : Moyenne à difficile, les débutants ont parfois du mal.
  • Exposition : Plein soleil ou lumière vive, tolère mal la pénombre.
  • Climat : Chaud et humide, ne supporte pas l’air sec.
  • Arrosage : Arrosage uniquement lorsque le terreau est sec.
  • Fertilisation : Au printemps et en été
  • Taille : Croissance lente jusqu’à 1,5 mètre
  • Toxicité : Toxique pour les hommes et les animaux. Faites attention aux enfants.
cycas revoluta
Cycas revoluta


Beaucarnea recurvata ou Pied d’éléphant

Beaucarnea recurvata est un petit palmier d’intérieur populaire connue pour son feuillage bizarre. Les longues feuilles, semblables à des cheveux et frisées, poussent au sommet du tronc qui ressemble à une patte d’éléphant. Il fait partie de la famille des asparagus (Asparagaceae). C’est une plante qui ressemble à un palmier.

beaucarnea recurvata
Beaucarnea recurvata
  • Difficulté : Facile à cultiver, idéal pour débutant
  • Exposition : Au moins 6 heures de lumière directe par jour
  • Climat : Température moyenne d’un intérieur et humidité normale
  • Arrosage : Laissez absolument sécher le sol avant d’arroser. Aime être oublié.
  • Fertilisation : deux ou trois fois par an
  • Taille : Croissance très lente
  • Toxicité : Non toxique

FAQ sur le palmier d’intérieur

Un palmier peut-il survivre en intérieur ?

Les palmiers sont parfaitement capables de survivre et de prospérer à l’intérieur. Comme pour toute plante d’intérieur, la clé est de trouver le bon équilibre entre la lumière, la chaleur, l’eau et les cycles de fertilisation adaptés à votre variété particulière de palmier. Chaque maison ou bureau présente des facteurs environnementaux uniques. Vous devrez donc vous adapter et vous ajuster pour trouver le bon équilibre.

Comment prendre soin d’un palmier d’intérieur ?

Chaque palmier d’intérieur a ses propres exigences en matière de soins, mais en règle générale, il faut privilégier une lumière vive et indirecte, arroser tous les 10 à 14 jours environ et tailler au printemps pour couper les vieilles pousses.

De quelle quantité d’eau un palmier d’intérieur a-t-il besoin ?

De manière générale ne détrempez pas le pot pour éviter le sur-arrosage et la pourriture des racines. Laissez sécher entre deux arrosages.

Les palmiers d’intérieur ont-ils besoin de la lumière du soleil ?

Oui, la lumière du soleil est importante pour la santé générale de la plante, mais dans la mesure du possible, privilégiez une lumière indirecte. Des périodes prolongées en plein soleil brûleront les feuilles et nuiront à la santé générale de la plante.

Les palmiers d’intérieur ont-ils besoin d’être brumisés ?

Veillez toujours à ne pas saturer les feuilles, car cela peut être à l’origine de plusieurs infections fongiques.

Livraison gratuite

À partir de 59€ (max. 30kg)

Retour sous 14 jours

Remboursement garanti

Garantie satisfaction

Produits normalisés et conformes

Paiement 100% sécurisé

Stripe | PayPal | MasterCard | Visa