Mon panier

Paiement en plusieurs fois sans frais

Livraison gratuite à partir de 59€ (max. 30kg)

Paiement 100% sécurisé
rempoter les plantes d interieur

Comment rempoter une plante ?

Table des matières

Rempoter une plante n’est pas un acte banal et sans intérêt. Le rempotage est une étape incontournable du cycle d’une plante en culture d’intérieur (culture indoor). L’absence de sol et l’espace limité qu’offre un pot en plastique demande à la plante beaucoup d’efforts. Pour limiter ces contraintes un rempotage régulier tout au long du développement de la plante est nécessaire.

Rempoter : le rempotage expliqué en plusieurs questions

Pourquoi utiliser plusieurs tailles de pot ?

La taille d’une plante est proportionnelle à sa masse racinaire. Les racines assure l’approvisionnement en eau et en nutriments. Plus la plante est grande, plus ses besoins sont élevés et plus elle produira de racines. Il faut donc cultiver la plante dans un pot de la taille adaptée.

Un pot trop petit entraînera des carences en nutriments et un risque de manque d’eau. Les besoins en eau de la plante évoluent au fur et à mesure que celle-ci grandit. La quantité d’eau disponible pour la plante a donc besoin d’être ajustée au cours de la croissance.

Un pot trop grand stockera trop d’eau que la plante n’exploitera pas et on se retrouvera en sur-arrosage avec un risque de pourriture du substrat. On utilise donc plusieurs plusieurs tailles de pots pendant le développement de la plante. On augmente la taille durant la croissance de la plante. Ce procédé s’appelle le rempotage. On appelle le substrat colonisé de racines : la motte.

Le rempotage stresse-t-il les plantes ?

Le rempotage est essentiel au bon développement d’une plante en culture d’intérieur. Quand il est pratiqué de manière raisonnée il n’a que de effets bénéfiques. Un choc de transplantation n’est possible que lorsque la plante est encore petite et fragile. On risque alors d’abîmer ses parties aériennes lors de la manipulation. On parle alors plus de transplantation que de rempotage.

C’est quoi un rempotage ?

Rempoter c’est apporter du terreau neuf et un pot plus grand aux plantes, donner plus d’espace aux racines et augmenter la quantité d’eau disponible.rempotage de ficus

Pourquoi il est déconseillé de planter directement dans un grand pot ?

Vous apporterez en général trop d’eau. Cet excédent d’eau va lessiver votre terreau et va lui ôter toutes les bonnes facultés nécessaires aux racines en début de cycle, les minéraux vont être lessivés, l’air (et donc l’oxygène) va être chassé du terreau qui va se tasser très rapidement sous son propre poids. La plante n’aura même pas encore étendu son système racinaire et n’aura pas encore profité des qualités physico-chimiques (oxygène, minéraux, et micro flore) que présente un terreau neuf prêt à l’emploi.

Quand rempoter ?

On rempote une plante lorsque son système racinaire devient trop grand pour la taille de pot actuel.
Dépoter une plante pour observer son système racinaire, si les racines ont colonisées l’ensemble de la motte et qu’un pain racinaire commence à se former au fond du pot alors il est temps de rempoter.

Si la fréquence d’arrosage devient trop grande il est probablement également temps de rempoter, même un peu tard.

Si on attends trop longtemps on risque de développer le phénomène du chignonage. Les racines font le tour du pot à l’horizontale, cela peut engendrer une asphyxie des racines et les rendre plus sensibles au stress hydrique. Peuvent alors apparaître des maladies fongiques et autres nématodes nuisibles qui feront de cet amas de racine un véritable festin. Plus il y a de racines moins le terreau peut contenir d’eau.

Que se passe-t-il si on laisse une plante trop grande dans un pot trop petit ?

La plante va immanquablement souffrir de sécheresse et de carences en nutriments. Les racines vont se serrer dans le pot et chasser l’oxygène. Si la plante peut survivre elle ne donnera cependant pas de bonne récolte.

motte compresse rempotage tardif
sans rempotage la plante finit par mourrir

Comment réussir un rempotage ?

  1. Choisissez des plantes bien développées La motte doit être convenablement colonisé par les racines afin de ne faire qu’un seul bloc qui se tient sans se déliter.
  2. Arrosez la motte La motte doit être hydraté, prévoyez d’arroser les plantes avant des dé-motter. Arrosez avec une solution d’eau et de stimulateur racinaire et au pH ajusté (pH 5.8 à 6.2).
  3. Humectez le nouveau terreau Humectez le nouveau substrat de destination préalablement avec la même solution à l’aide d’un pulvérisateur. Inutile de le détremper, assurez-vous seulement qu’il soit humide. Mélangez le terreau et aérez-le.
  4. Choisissez un pot adapté Le nouveau pot sera choisi 3 fois plus grand que le pot d’origine. Exemple : pour une plante dans un pot de 4 litres on choisira un pot d’environ 12 litres (11 litres est la taille standard).
  5. Remplissez le fond du nouveau pot Remplissez le fond du nouveau pot avec le terreau préparé à l’étape 3.
  6. Dépotez la plante de son ancien pot Pour ce faire il convient de légèrement appuyez sur le pot pour le déformer. Sur un pot carré on appuiera sur les coins opposés. La motte sort alors facilement et diminue le risque de blesser la plante et ses racines.
  7. Placez la motte dans le nouveau pot La motte est placée sur le nouveau terreau. On vérifie qu’elle n’est ni trop haut, ni trop bas. Le collet de la plante ne doit pas être recouvert de terreau. Le collet est la limite entre le tronc et les premières racines. On plante au même niveau que dans le pot précédent. On ajuste la hauteur en ajoutant ou en retirant du terreau dans le fond du pot.
  8. Complétez avec du terreau Complétez avec du terreau neuf sur les bords de la motte en veillant à éviter les lacunes (poches d’air). On tasse sans insister afin que le nouveau terreau soit bien en contact avec la motte.
  9. Ne remplissez pas le pot à fond Laissez toujours 1 à 2cm de pot libre. Ainsi, lors des arrosages, l’eau ne ruissellera pas à l’extérieur du pot et elle s’infiltrera plus facilement sur toute la surface du pot puisqu’elle serra retenue par les bords.
  10. Arrosez modérément Arrosez la plante modérément. L’eau va colmater l’ensemble et le nouveau terreau va se coller à la motte.
  11. Le rempotage est terminé Vous avez finit de rempoter. Admirez votre plante s’épanouir et reprendre sa croissance de plus belle. Veillez cependant à ne pas trop arroser les premiers jours car les racines n’ont pas encore colonisées le nouveau terreau et l’eau ne peut pas être consommée de suite. Une eau qui stagne pourrit rapidement et asphyxie les racines.

Livraison gratuite

À partir de 59€ (max. 30kg)

Retour sous 14 jours

Remboursement garanti

Garantie satisfaction

Produits normalisés et conformes

Paiement 100% sécurisé

Stripe | PayPal | MasterCard | Visa